Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Black Hole #05


jeudi 19 février 2004
L'avis de Ishar


Le dernier volume français en date confronte maintenant Keith et Chris. Car après les événements-surprises des derniers épisodes, ce sont les seuls rescapés du quatuor d’origine. Voilà qui simplifie - trop ? - l’équation.

(JPEG) Rob n’est plus là, et Chris est devenue une véritable zombie sans but ni objectif. Eliza n’est plus de la partie non plus, ce qui permet à Chris de redevenir le centre des préoccupations de Keith, après cette relation "de passage".

Ce volume, qui reprend rappelons-le deux numéros U.S., adopte successivement les points de vue de Chris et Keith. Pour le premier, la déchéance de Chris est un choc, mais au-delà de ce passage difficile, il conserve tous ses sentiments pour elle. Sauf que cette dernière n’est pas du tout sur la même longueur d’onde et l’ignore complètement. L’incroyable gouffre qui semble séparer deux êtres qu’il y a peu on aurait bien vus ensemble est assez impressionnant.

Les relations entre ados sont souvent représentées avec la futilité de l’échangisme - les couples se font et se défont en permanence - mais Burns adopte clairement leur point de vue de manière très réussie. Sans illusion non plus ; ainsi les corps occupent toujours une place prépondérante. L’idée essentielle étant que pour les ados concernés cela n’a rien de futile, bien au contraire.

Dommage hélas que cela occupe l’ensemble de ce volume. Alors qu’au début, on assistait à plusieurs scènes courtes au sein d’un même épisode, chacune occupe maintenant un épisode U.S. complet. Le rythme en souffre un peu, plus encore dans ce numéro que dans le précédent, car l’histoire est d’autant moins palpitante qu’on la voyait venir depuis le début.

Profitons-en pour parler un peu de l’adaptation française, puisque cela n’avait pas été fait auparavant. Elle est, hélas, assez mauvaise. Outre la traduction très approximative, le format des planches a été réduit, et ne respecte même pas les proportions d’origine. Mais surtout le matériel utilisé ne rend pas hommage à la magnifique édition originale, qui, avec son papier glacé, rend impeccablement les contrastes des dessins noirs et blancs de Burns... au contraire d’une très très terne édition française.

Ce volume est clairement le plus décevant ; même l’événement surprise qui le clôture ne relève pas le niveau, celui-ci étant du même ordre que celui clôturant le tome 4, ce qui atténue fortement son impact. Ceci étant, il n’empêche nullement Black Hole de rester une très bonne série qui mérite vraiment qu’on continue à la suivre.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1212 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/