Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Heure Zéro : Crise Temporelle


mardi 27 juillet 2004
L'avis de Christophe Colin


(JPEG) Après Crisis On Infinite Earths et Legends, Semic continue d’éditer les moments historiques de l’univers DC. Mais revenons un peu sur l’histoire de l’éditeur américain.
Superman et Batman sont apparus en juin 1938 et mai 1939 dans "Action Comics #1" et "Detective Comics #27". Toute une kyrielle de super-héros, comme le 1er Flash, Jay Garrick, a suivi leurs traces. Le genre devient moins populaire en 1949. Seuls Sup, Bat, Wonder Woman et Blackhawks (une escouade d’aviateurs de plusieurs nationalités) continuent à être publiés.

En octobre 1956, paraît "Showcase #4" avec l’apparition d’un nouveau Flash, le chimiste Barry Allen. La recette sera appliquée à de nombreux autres personnages comme Green Lantern ou Atom. Mais que deviennent les héros de la seconde guerre mondiale ? Ils vivent sur une Terre parallèle, Terre-2 et rencontrent souvent leurs homologues de Terre-1 pendant des crises entre les deux univers. Cette bonne idée devient rapidement une solution de facilité : Captain Marvel de Fawcett Comics et Blue Beetle de Charlton comics, vivront alors leurs aventures sur des Terres parallèles.

En 1984, pour des besoins de cohérence, toutes ces Terres parallèles sont fondues en une seule, dans "Crisis On Infinite Earths" par les soins de Marv Wolfman et de Georges Perez. De nombreuses séries ont alors été relancées (souvent à partir du numéro 1) et une partie de leur continuité effacée. Dans "Man Of Steel", John Byrne efface le Superboy adolescent, mais que devient alors la Légion des Super-Héros, où ce dernier avait une place importante ?

"Zero Hour" est donc une opération de nettoyage de l’univers DC menée par les talents conjugués de Dan Jurgens et de Jerry Ordway. Cette mini-série réunit donc de nombreux héros comme Green Lantern, Aquaman, The Ray, la JLA, la JSA, les Titans, la LSH et les personnages temporels, comme les Linear Men, Rip Hunter, le maître du temps ou le Time Trapper, ennemi de longue date de la Légion. Le temps est manipulé, Batgirl, alias Barbara Gordon arrête le Joker, alors qu’elle devrait se trouver dans un fauteuil roulant depuis "Killing Joke/Souriez !/Rire et Mourir".
Le coupable de ce méli-mélo est Extant, alias Hank Hall, le premier Hawk, devenu fou, après le meurtre du second Dove, mais il n’est que la marionnette d’un mystérieux personnage beaucoup plus puissant que lui.

Cet album est donc fortement conseillé à tous les fans de l’univers DC. Cette édition comporte, à mon avis deux points négatifs. Le nombre de personnages est trop important, j’ai eu du mal à en reconnaître certains, comme Starfire, des Titans. L’édition originale comprend à la fin une ligne temporelle avec tous les éléments importants de l’univers DC : l’apparition de Black Adam pendant l’Egypte ancienne, d’Etrigan sous le règne de Camelot et la création de la JSA pendant la seconde guerre mondiale. C’est dommage qu’elle soit absente de ce Semic Book, alors que cet univers s’installe en France dans nos kiosques et nos librairies.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1726 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/