Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Deadpool #02 : L’attaque des clowns


samedi 25 septembre 2004
L'avis de Ishar


Marvel Monster

Le personnage le plus jeté de l’univers Marvel revient pour un 2e round (sur les 4 que devraient compter la série). Voici donc l’intégrale de la période Christopher Priest, à l’exception de DP #44, publié dans le premier Monster de Black Panther (du même scénariste) pour cause de crossover.

(JPEG) Première constatation au vu du sommaire, le chaos qui est à la base du personnage est présent jusque dans l’organisation de la série. A l’exception d’un seul arc story clairement défini, les épisodes se suivent sans aucune organisation, sans pour autant être indépendants les uns des autres. Ceci étant, c’est plutôt agréable d’avoir à faire à autre chose que le fatigant formatage en arc de 6 épisodes.

Chapter X

Cet arc s’ouvre sur un Deadpool enfermé dans un labo, dans un liquide lui permettant de garder sa cohésion, son corps étant devenu "flasque" (morve-man, comme il s’appelle lui-même ... sigh). Un mystérieux scientifique essaye d’en savoir plus sur lui. Ce qui ne déplaît pas au loquace Deadpool !
La narration employée, avec des retours en arrière imbriqués les uns dans les autres, est à l’image de son héros : très chaotique. Cela rendait le premier Monster illisible et servait surtout à cacher un scénario absent et les défauts du scénariste. Heureusement, grâce à Priest, ça se tient quand même un peu plus ici.
On a d’ailleurs droit à des révélations rocambolesques sur DP, qui permettent de tenir un peu en haleine. Reste que l’ensemble sonne quand même bien creux ...

Bille d’Or

Echappé du laboratoire, non sans avoir pris une malédiction pour le moins original au passage, DP se retrouve en colocation forcée avec deux autres vilains, dont Titania. Il se retrouve à bosser pour le Taskmaster, et c’est naturellement que les trahisons et pièges se découvrent au lecteur médusé.
Tout le problème de cette série est peut-être là : à vouloir trop suivre le concept de base (chaos rules !), la construction scénaristique nulle fait qu’on ne comprend pas grand chose d’une part et que rien n’est construit, ni sur le long terme, ni sur le court terme.

Marvel Team UP Annual 2001

L’épisode qui conclut le volume n’est pas scénarisé par Priest et date de 2001. C’est pourtant le plus intéressant du lot ; plus compréhensible, il développe un peu mieux le personnage que la série régulière. Pas de quoi hurler sur les toits non plus, mais comparé au reste ...

Dans l’ensemble, le lecteur a quand même l’impression d’être floué, même si c’est dans une moindre mesure par rapport au premier tome. A peu près rien à sauver, à part vos 25 euros bien sûr !

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1516 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/