Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

JLA : Tour de Babel


vendredi 10 décembre 2004
L'avis de Kab


Batman, Superman, Green Lantern, Flash, Aquaman, Martian Manhunter, Wonder Woman et Plastic Man. Ils sont les plus grands héros de la Terre, ensemble ils sont la plus invincible des équipes, ils sont la Justice League of America.

(JPEG) Ra’s Al Ghul est bien déterminé à prendre le contrôle de la planète. Cette fois-ci il a un plan sans faille.
Quelque part dans les cieux, J’onn J’onzz est attaqué par ce qui semble être un missile. A Gotham, Bruce vient rendre visite à ses parents mais leurs cercueils ne sont plus là. Quelque part en Allemagne, Flash et Wonder Woman se battent contre un homme en feu qui s’avère être leur ami télépathe incapable de maintenir sa forme.
Inquiets, les héros tentent de se réunir. Le plan du pire ennemi de Batman est en marche, très vite chaque membre de l’équipe tombe victime de sa propre faiblesse. Pendant ce temps, le langage est modifié de telle sorte qu’il est totalement incompréhensible. Comment la plus puissante des équipes va-t-elle résoudre le problème alors qu’ils sont victimes d’attaques ? Mais surtout qui connaît si bien leurs faiblesses et qui a fabriqué de quoi les exploiter ?

Waid remplace Morrison, vu le niveau de la série à l’époque, il fallait faire fort. Loin de se démonter, Waid assure un récit où la JLA est en très mauvaise posture et tout porte à croire que cela vient de l’intérieur. Contrairement à Morrison, Waid ne joue pas la carte de la menace interplanétaire, il préfère se concentrer sur des histoires où la psychologie des personnages est mise en avant. A savoir que cette saga a eu des répercussions importantes et pendant longtemps sur l’équipe.

Niveau dessin, il est indiqué sur la couverture le nom d’Howard Porter. Pourtant, il n’a fait qu’un numéro complet. Le reste est réalisé en grande partie par Steve Scott.
Porter est un cran légèrement en dessous par rapport à ses travaux précédents mais s’en tire honorablement. La suite est par contre de moins bonne facture. Je n’ai pas apprécié le trait de Scott qui semble ne s’intéresser qu’au premier plan et fait très rapidement le second. Ces numéros ont aussi un découpage trop linéaire qui nuit un peu à l’histoire.

Il est bon de noter que ce numéro comporte aussi une histoire de Dan Curtis Johnson qui est la suite de La tour de Babel avec aux dessins, Pablo Raimondi. Autant la différence au niveau du scénario est peu flagrante (mis à part quelques dialogues), autant on la remarque dans le graphisme. Malheureusement, là encore je n’accroche pas du tout.

Au final, un Semic Book sur la JLA (yes), un très bon scénario de Waid qui perd de sa vigueur et de son ambiance par le dessin. Dommage, car ce book a tout pour plaire. J’espère que vous l’achèterez quand même afin de poursuivre l’aventure JLA qui vaut le coup (surtout que Hitch arrive au prochain numéro).

Mon avis : Conseillé pour que la JLA puisse continuer en VF.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1130 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/