Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Spider-Man Hors-Série #10


mardi 28 janvier 2003
L'avis de Stefff56


Que font Peter Parker et son entourage le soir de la St valentin ? Pourquoi Crusher Hogan le catcheur affronte le jeune Parker masqué sur le ring ?

(JPEG) Voilà le genre d’histoires que vous découvrirez dans la série Spider-Man : tangled web. Une série franchement originale proposant aux lecteurs de découvrir l’univers de Spider-Man sous un angle original, loin des sempiternelles confrontations héros/vilains. Autre intérêt : la présence d’artistes de renom et originaux travaillant sur un mythe de la bande-dessinée américaine. Jugez plutôt : Brian Azzarello (100 Bullets, ,HellBlazer, Cage), Giuseppe Camuncoli (Swamp Thing), et Darwin Cook (CatWoman), rien que ça ! Des artistes qui ne fréquentent pas du tout l’univers arachnide.

Lorsque le jeune Peter Parker affronte Crusher Hogan sur un ring de catch, nous savons tous qui va en sortir vainqueur... ainsi que l’importance de cette victoire dans la vie du jeune héros : une fois son argent en poche, Peter Parker laissera filer un cambrioleur, celui-là même qui assassinera son oncle.

(JPEG)
La couv’ VO : Tangled Web #14

Restait une portion de l’histoire inconnue : que devenait Crusher Hogan ? Brian Azzarelo répond à cette question en nous décrivant les évènements qui précèdent ce fameux combat, ce qui amène Hogan à monter sur le ring. Si le monde du catch en prend pour son grade au passage, Azzarello conte une histoire d’homme droit et honnête, qui va jouer de malchance. Spider-Man n’apparaît qu’à la dernière image de l’épisode : et Azzarello de nous laisser imaginer la suite... Un épisode en finesse, bien écrit et bien dessiné (par Giuseppe Camuncoli) sur lequel il y a une toute petite erreur : on nous montre des catcheurs en dreadlock, alors que je doute que ce genre de coiffure existe dans le milieu du catch dans les années 60.

Quittons ce monde d’hommes, et poursuivons avec un épisode plus feminin : "Ouvert toute la nuit" par Darwyn Cook au scénario et aux dessins.

L’épisode est un véritable choc visuel, puique Cook avait déjà un style ’cartoon’ très marqué, mais qu’il accentue ici : tout en rondeurs, en lignes épaisses et décors stylisés, aplats de couleurs vives. On se rapproche ici d’une inspiration Archie Comics, bd romantiques né dans les années 30 (voir illustration ci-contre).

Du romantisme, justement il en est question puisque nous Cook nous propose de découvrir la soirée de Saint Valentin de l’entourage de Peter Parker : collègues du Daily Bugles mais aussi... du Vautour ! Cook montre l’envers du décor, ce qu’il peut bien se passer dans la vie quotidienne alors Spider-Man combat le crime (sauf qu’ici son combat tourne court). Une histoire romantique, drôle, et inspirée des soap-comedy américaine. On rit, on sourit, et comme le style graphique est en parfaite adéquation avec le sujet on ressort de cette lecture heureux après une dernière pirouette scénaristique !

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1810 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/