Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Ultimate Spider-Man #30


lundi 10 janvier 2005
L'avis de EA


Marvel France

(JPEG) Au dernier épisode, la zone de tournage du film Spider-Man à New York a pris des allures de champ de bataille alors que se sont affronté Peter et Otto alias Spider-Man et Docteur Octopus. Et le scénario tourne à l’avantage du docteur et de ses tentacules qui laissent un Spider-Man mal en point. Plus tard, à bord d’un avion, ficelé à un siège, Peter, toujours vêtu de sa seconde peau, se réveille accueilli comme il se doit par son ennemi de toujours.

4ème et 5ème parties de l’arc « Hollywood » où vous allez voir du pays et retrouver nos trois principaux protagonistes : Docteur Octopus en hôte peu prévenant et certainement un peu trop bavard, Peter Parker, toujours égal à lui-même, c’est à dire plein d’humour et ne cédant jamais devant l’adversité et enfin, Gwen Stacy, un peu trop curieuse.

L’histoire est rythmée de bout en bout, aidé pour cela d’un retour sur les évènements qui ont conduit Peter Parker dans cette délicate position. Brian Michael Bendis au scénario nous gratifie de nombreuses scènes d’action superbement illustrées par Mark Bagley. Même lorsque l’ennemi fait défaut, l’action trouve sa place dans une course contre la montre où le personnage de Peter Parker, en manque de quelques pouvoirs, témoigne une nouvelle fois de tout son humour et de sa répartie.

Le tournage du film en devient anecdotique dans ces épisodes tant on est focalisé sur les péripéties de Spider-Man dans son combat contre Octopus, sans oublier Gwen Stacy dont la patience va s’épuiser pour trouver une issue, non pas inattendue, mais dont les conséquences suscitent l’intérêt de la conclusion de l’arc.

Je regrette toutefois la surexploitation médiatique du Docteur Octopus. Car après le film Spider-Man 2, les hors-séries Spider-Man dont on nous promet encore un épisode « Year one » et Ultimate Six, il me semble assez incompréhensible que ce cher docteur ait autant de facilité à s’échapper dès que l’envie lui en prend, rappelant ses tentacules avec une facilité déconcertante. Le SHIELD brille au travers de ses super-héros et non par son système d’incarcération semble-t-il.

Malgré cela, la suite de l’arc est d’excellente facture et la fin sera, je l’espère, à la hauteur de ce qui nous a été proposé jusque là par le duo Bendis-Bagley.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 879 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/