Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Robin #134-135


jeudi 24 février 2005
L'avis de Hush


DC Comics

Après un crossover d’introduction, le scénariste de Fables a enfin l’occasion de nous présenter ses idées.

(JPEG) Petit rappel des faits : Tim Drake a décidé de partir de Gotham suite au meurtre de son père et à la mort de Stéphanie Brown, connue sous le « a.k.a » de Spoiler. Délaissé par Nightwing, Blüdhaven devient le territoire attitré de Robin et de Batgirl. Le crossover Freshblood, connectant les deux séries éponymes, fixaient les règles de leur cohabitation et l’arrivée du nouveau vilain de ’Haven.

Pour son nouveau run, Bill Willingham prépare le terrain avec beaucoup de malice. Avec une continuité fraîche d’Identity Crisis et de War Games, Robin doit s’intégrer dans sa nouvelle aire de jeu, sa nouvelle école, sans oublier de s’occuper de sa belle mère quelque peu déconnectée de la réalité funèbre environnante. Parallèlement à cela, Bruce Wayne propose un nouveau statut au jeune orphelin. Mais est-ce que le jeune prodige se sent prêt à sauter le pas ? Bref, "il y a baleine sous gravillons", pour parodier une expression populaire.

La réponse, écrite par le scénariste du très appréciéFables, s’avère riche d’enseignements à travers un récapitulatif de la vie de Tim, l’interprétation de son rôle de jeune prodigue, l’avenir et, plus particulièrement, la voie dans laquelle il désire évoluer. Le point appréciable de cette histoire reste la dissociation de l’intrigue, entre le "story arc" dédié au héros et le "character act" consacré à Tim Drake. Avec des "surprises" en guise de plots le récit s’avère très agréable à lire et varié. Le seul bémol (il en existe sûrement d’autres !) s’appliquerait au classicisme du cliffhanger. Mais globalement je dis "oui, Monsieur W." !

(JPEG) Pour le plus grand plaisir de nos yeux Damion Scott continue de dessiner le jeune prodigue (note : il terminera son run lors du prochain Robin). Notons pour cet épisode qu’il est accompagné de Sandra Hope à l’encrage. Cette situation est rare sur ses travaux puisque l’artiste assure généralement les deux fonctions. Quoiqu’il en soit, les planches s’inscrivent dans une tendance « cartoony-manga » (impression renforcée par les couleurs de Guy Major), qui convient assez bien au titre. Depuis sa venue sur le Robin #126, qui voit Stéphanie Brown prendre le rôle éphémère du side-kick, son art s’est considérablement amélioré . En effet ses planches gagnent en lisibilité, en détails (la scène du lycée illustre particulièrement le propos) pour un rendu visuel très agréable. La présence de Sandra Hope explique peut être aussi cette amélioration, soit l’artiste était à la bourre, soit il a décidé de s’attarder sur la narration. Par optimisme je penche pour la seconde proposition. Bref, cet épisode constitue le meilleur travail de Damion Scott sur le titre.

Mais tous ces compliments s’avèrent éphémères à la lecture du #135. Mais ils ont bu combien de verres de vodka de chez Pépère pour rendre une copie aussi lamentable qu’illisible ? Franchement j’ai ravalé mon sifflet. Imaginez une copie propre, nickel chrome et bourrée d’enthousiasme. Ok ? Ensuite comparez-la à des gribouillis. J’ai presque honte pour les artistes.

En définitive Robin prend son indépendance. A la suite des divers évènements de l’univers DC et des interviews de Bill Willingham une nouvelle orientation tend à se définir et la série gagne en intérêt. De plus, de nouveaux vilains font leurs apparitions. Désormais il faudra assurer messieurs.

Avis : A tenter pour les fans du batverse.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 887 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/