Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Empire #01


mardi 22 février 2005
L'avis de Kab


"Je déteste entendre les mots "on ne peut pas". Je déteste ça. Surtout de la part de personnes prétendument créatives."
-Mark Waid.

(JPEG) Golgoth est un super-vilain qui a atteint son but : il gouverne enfin le monde qui se plie à son bon vouloir. Tout le monde le craint et pourtant Sebirus, son plus fidèle compagnon, pense que l’on en veut à sa vie. Cette histoire le perturbe tellement qu’il remet en cause les ordres de son chef et le nouveau chef du monde n’est pas quelqu’un de clément.

Bien qu’étant le chef, Golgoth a un gouvernement composé de Rogent (ministre des mécaniques), Xanna (ministre des exécutions), Tumbril (ministre de la discipline), Griez (ministre des expéditions), Lucullan (ministre de la guerre) et le jeune Lohkyn (ministre de l’espionnage). Notre souverain de l’empire tient tous ses généraux grâce à une drogue nommée Eucharistie. Tous sont prêts à tout pour avoir leur dose. Certains sont tellement accros qu’ils cherchent à savoir par n’importe quel moyen d’où elle vient et comment elle est fabriquée.

Tout est loin d’être rose dans l’Empire et Golgoth qui ne semble pas avoir de faiblesses en a pourtant une en la présence de sa fille Delfi qu’il aime et protège par-dessus tout.
Et quelle tyrannie n’aurait pas de résistance ? Bien que chef du monde, Golgoth doit encore affronter quelques poches de rebelles, sans se rendre compte que parfois la résistance peut être très proche de soi.

Mark Waid crée la première série sans héros. Car ici le héros n’est autre qu’un vilain et tous ceux qui l’accompagnent sont comme lui. Waid arrive à éviter certains écueils et rend le personnage de Golgoth fort mais aussi humain par certains aspects (bien qu’il ne le montre jamais en public) et surtout il le montre comme un vilain intelligent qui ne semble pas avoir envie d’échouer. Les autres personnages sont aussi très bien définis, Waid jongle avec une intrigue qui avance bien et qui promet une suite encore plus intéressante que le début. Le mélange "guerre, intrigue politique, secret, direction du monde" est très bien dosé.

Barry Kitson est l’artiste de la série. Autant dans les premiers numéros son trait est gros, autant il s’affine par la suite et rend son dessin plus réaliste et très agréable. Malgré ce petit bémol le reste de la série est illustrée de manière impeccable, on sent l’artiste aussi à l’aise avec des scènes d’action qu’avec des passages de dialogue.
Les personnages sont très bien représentés et tous très différents, les décors même s’ils ne sont pas omniprésents sont suffisamment là pour ne pas avoir une impression de vide. Le découpage est assez sympa bien qu’il tende vers un certain classicisme pour le dernier épisode.
Un petit mot sur l’encrage qui comme le dessin tend à s’affiner vers le 3ème numéro.

Empire est une mini-série qui a tout pour elle : une situation jamais vue, des personnages charismatiques, un scénario plein de surprises, des dessins superbes.

Mon avis : Comment ? Vous ne l’avez pas encore ? Courez l’acheter !

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1633 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/