Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Spider-Man #067


jeudi 11 août 2005
L'avis de Hush


Marvel France

Menu habituel ...

(JPEG) Amazing Spider-Man #513 : "Passé recomposé", partie 5 sur 6

Alors que la révélation de la paternité de Norman Osborn bat son plein, Peter Parker ne pense qu’aux enfants de Gwen Stacy : Gabriel et Sarah. En effet, ces derniers grandissent anormalement et vont mourir si rien n’est fait. Une rencontre sur un célèbre pont est organisée...

Au proche final de l’arc j’avoue avoir deux sentiments : l’un très bon et l’autre teinté de regrets. Le très bon reste la qualité de l’écriture. John Michael Straczynski a réalisé une belle histoire, bien construite, bien inscrite dans la continuité et très intéressante. Il n’y avait pas d’autre manière de toucher Peter en plein coeur. A ce niveau, c’est une grande réussite et là-dessus je tiens à applaudir le scénariste.
Ma seconde sensation est plus personnelle. Si je reconnais l’intérêt de l’histoire et sa grande qualité, j’avoue détester l’idée que Gwen ait cédé aux avances d’Osborn. Et lorsque l’irréel Christian Grasse ressasse l’historique de cette saga, on peut se demander si le script n’aurait pas gagné en dramaturgie. J’avoue que j’aurais préféré lire le premier jet du génial JMS. Pour revenir sur le comic, le scénariste joue avec la Spider-mythologie à travers le lieu du drame en faisant revivre la scène la plus culte de l’histoire du tisseur

Si le récit est de qualité, Mike Deodato Junior réalise un nouveau grand numéro (le dernier mettait en avant toute sa qualité de mise en scène et le rendu sentimental). Le dynamisme dans son découpage, couplé à son magnifique trait (incontestablement l’un des plus beaux du moment), participe activement au plaisir. Cette équipe créative commence à montrer un terrible potentiel.

Une très grande saga en phase de conclusion.

Marvel Knights Spider-Man #7 : "Crache ton venin", Chapitre 3

Que penser de cette série ? A son commencement, j’étais enthousiaste. Mais des bourre-pifs à profusion ne font pas un beau run. Hé oui Monsieur Millar, c’est cruel mais bien réel. Le scénariste de The Ultimates essaie de tisser un semblant de continuité par le biais de l’affaire Toomes et son petit-fils. Je reste perplexe quant à la suite tant je me suis ennuyé à lire cet épisode. Et Tante May dans tout ce binz ? Quid du commanditaire ?

Dans cette si grande médiocrité, la seule lueur d’espoir provient du couple Dodson. Depuis le début du titre Marvel Knights, les artistes rendent un excellent boulot et nous montrent qu’ils savent aussi narrer des scènes de dialogues posées.

Un épisode assez « triste » à lire (PAD, when do you come ?).

The Spectacular Spider-Man : "Métamorphose", conclusion

Voilà une bien bonne surprise que la conclusion de ce tie-in de La Séparation. Tie-in dans la forme car dans le fond, c’est un peu mentir sur la marchandise !
Peter a mué en araignée, comprenez par là qu’il est devenu une véritable araignée ! Une transformation que Stan Lee avait déjà explorée dans une moindre mesure.

Paul Jenkins continue de développer les révélations concernant la Reine tout en insérant beaucoup de pseudo action en faisant intervenir les X-Men et le SHIELD.
L’issue consacrée au Monte-en-l’air m’a agréablement surpris. J’entends déjà les plus cyniques en train de crier qu’un mythe est encore tué ou que le comic-book concède trop au cinéma. Ce n’est pas erroné d’écrire cela mais il faut avouer que l’évolution d’un personnage super-héroïque passe aussi par l’évolution de ses pouvoirs. C’est aussi simple que cela ! J’attends de lire comment ces nouveautés vont être utilisées dans les futurs développements.

Quant à Humberto Ramos, il apparaît inutile de revenir sur son trait dichotomique. Il n’empêche que le sieur se révèle toujours être un très bon narrateur de bande dessinée. Si je ne me trompe pas, ce sont ces dernières planches sur le titre. A bientôt !

Marvel Team-up #2 : "Un garçon en or", partie 2

« C’est l’histoire d’un mec ... c’est qu’une tête. Et c’est le jour de son anniversaire ». Désolé je m’égare. C’est donc l’histoire d’un mec, c’est un mutant et il tue tout le monde, même son père.

Redevenons plus sérieux. Robert Kirkman poursuit l’amorce de cette nouvelle série. Dans son premier arc, Spider-Man fait équipe avec Wolvie afin d’appréhender Paul, le néo-mutant.
L’histoire se révèle très légère et on ne s’en plaindra guère puisque cette nouvelle série doit plus divertir que faire réfléchir. A défaut d’une pointe de réflexion, le scénariste d’Invincible écrit des dialogues et des situations bourrés d’humour et de dérision. Le rictus fut de rigueur !

Niveau dessin, c’est loin d’être exceptionnel. Scott Kollins joue tout dans l’efficacité (le cadrage est très bon) mais aux côtés de Deodato, Ramos et Dodson, c’est très dur de se tailler une place au sein du mag’.

Une série sans grande prétention à laquelle je n’en prêterai aucune.

En définitive, tout le monde sera ravi. Si vous voulez du « n’importe quoi », foncez chez Millar-Dodson. Si vous voulez du « très costaud », visitez le stand « JMS-Deodato ». Si vous voulez une très bonne surprise, passez par la maison Jenkins-Ramos. Pour le Marvel Team-Up, on verra plus tard ...

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1128 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/