Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

DC Universe #03


jeudi 27 octobre 2005
L'avis de Kab


(JPEG) JLA #103 :
John Stewart fait sa patrouille lorsqu’il reçoit deux appels à l’aide en même temps. Il fait alors un choix malheureusement pour lui, si la première intervention empêche peut-être quelque chose, la seconde arrive trop tard et une femme meurt. Green Lantern se rend alors compte que le monde est vaste pour un seul homme, il décide d’effectuer sa mission 24h/24, 7 jours sur 7.

Chuck Austen continue à mettre les membres de la league devant leurs propres échecs, après Superman et Flash c’est au tour de GL d’y passer. Si l’histoire de Sup est bof, celle de Flash était vraiment canon. Cette histoire est entre les deux, je comprends la détresse de John mais j’ai eu du mal à vraiment m’en faire pour lui, peut-être que le personnage n’était pas assez bien exploité ou alors la situation, il manque une petit je ne sais quoi ! Dommage car cet arc est vraiment sympathique et il ne lui manque pas grand chose pour être vraiment très bon.
Ron Garney baisse aussi d’un cran et on voit qu’il est moins à l’aise avec notre héros vert qu’avec Wally. Le trait de Garney est bien meilleur que sur certaines productions Marvel, mais l’artiste ne prend pas de risques et se contente du minimum, autant pour la couverture que pour les cadrages classiques. Le découpage sauve un peu le tout, relevé par des arrière plans omniprésents.

JLA Classified #3 :
La plus grande équipe de héros est revenue sur terre juste à temps pour prêter main-forte à Batman qui, pour le moment, sert de rôti pour Gorilla Grood. Les leaguers vont devoir affronter la bande des ultra marines pour sauver le monde de la destruction.

Grant Morrison fait ce qu’il a toujours fait avec cette équipe : de l’action à grand niveau avec des menaces toujours plus importantes. Encore une fois rien à dire, si mon auteur favori avait eu une petite baisse le mois dernier il n’en n’est rien ici. Il montre, tout en ré expliquant les pouvoirs de certains, que la JLA c’est THE équipe. Même s’il ne tue pas ils sont au-dessus. Morrison règle aussi le problème posé par les ultra Marines qui étaient censés mourir il y a longtemps (voir JLA en VI chez Semic pour ça)
Ed Mc Guinness tient une forme olympique à tel point qu’il affine légèrement ses personnages pour que l’ensemble soit plus lisible, ce qui est très bon. Le découpage est taillé pour l’action et les décors sont suffisamment présents pour ne pas avoir de sensation de vide.

Flash #209 :
Wally est convoqué sur la base de la League. Ils sont tous là à se demander qui il est car, selon le Spectre, plus personne ne connaît l’identité de Flash. Loin de vouloir se montrer hostile, le neveu de Barry prend quand même le parti de s’éclipser afin de retrouver Linda, sa femme qui lui manque tant. Superman décide de lui faire la causette. S’engage alors une course entre les deux personnages les plus rapides de l’univers.

Geoff Johns gère très bien le personnage et on sent qu’il veut en faire quelque chose de bien. Linda est la principale source de préoccupation de Wally, la seconde concerne son identité secrète. Malgré ça Johns arrive à introduire des sub plots (1 en particulier). Les dialogues sont agréables et n’ont pas un côté trop gentillet.
Howard porter est à son meilleur niveau sur cette série et, même lorsqu’il dessinait JLA, Flash était le héros qu’il représentait le mieux. C’est donc un bonheur de voir le scénariste et le dessinateur avoir autant d’atomes crochus sur un personnage et ça se ressent. Le bolide DC est donc bien représenté.

Teen Titans #8 :
Nos jeunes héros affrontent Baran Flinders, un méchant récurent des Titans (pendant la période Marv Wolfman/Perez, merci Chris). Pendant cet affrontement Tim rejoint son équipe en compagnie de Batman. Robin semble avoir beaucoup de mal avec son identité secrète. Une fois l’équipe au complet, Starfire fait un cours sur Raven et explique son passé.

Geoff Johns le Bendis de chez DC nous offre ici un numéro bouche trou où il rappelle les origines de Raven, rien de bien folichon et on sent que l’auteur ne s’est pas foulé.
Tom Grummett prend la place de Mc Kone qui reviendra au numéro suivant. L’artiste est loin du trait de l’homme qu’il remplace, vu que le sien est plus épais, pourtant c’est loin d’être moche et tout y est, arrière plans, découpage agréable... Pourtant il manque quelque chose pour que l’on accroche vraiment.

DC Universe #3 reste le second meilleur magazine de comics en kiosque avec Marvel Icons. Même si Teen Titans est un peu à la ramasse, ça ne va pas durer bien longtemps, les séries à venir dans le mag sont somptueuses.

Mon avis : très vivement conseillé.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1121 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/