Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

mercredi 2 janvier 2008
par Soyouz

Edito 2008-01 : l’année 2007 des comics en France


L’année 2007 des comics en France

Comme nous n’avons pas eu de retour négatif l’année dernière avec notre rétrospective de janvier, on s’est dit qu’à défaut de vous plaire, cela ne vous déplaisait pas (enfin on espère). Alors, que s’est-il passé dans la petite sphère des comics en France en 2007 ?

Janvier

Janvier est, comme tous les ans, le mois du festival de la BD d’Angoulême. Beaucoup d’artistes présents pour cette nouvelle formule, qui aura été finalement une petite déception pour moi. Ce janvier est aussi celui du retour du mythique Strange, grâce à la volonté farouche d’un groupe de fans nostalgiques. Panini continue sa distribution de Vertigo au format luxueux, mais pas exempt de défauts avec WE3 de Morrison (dont on aura une seconde dose avec le premier tome des Seven Soldiers of Victory). 100 Bullets fait aussi son retour, Kirkman arrive sur Ultimate X-Men, Bedard nous révèle l’identité du courtier des Exilés et Delcourt sort son premier Aspen HS.

Février

Février, c’est encore une fois du Morrison avec The Filth, c’est la réédition dans un format plus attractif et avec une traduction plus respectueuse du premier tome d’Ex Machina de Vaughan (mon chouchou) et c’est le retour du sorcier le plus iconoclaste du monde, Constantine. Marvel n’est pas en reste, puisqu’Annihilation démarre en fanfare, nous découvrons les Illuminati et le 3ème frère Summers et retrouvons Quicksilver disparu depuis la fin d’House of M. Premier mariage de l’année : celui de Jessica Jones et Luke Cage. Delcourt démarre sa très réussie collection des Chevaliers de l’Ancienne République et Ghost Rider, la valse des adaptations cinématographiques des comics. Autre information para-comics : Comic Box devient édité par Panini.

Mars

Avec le printemps, arrive Civil War, l’évènement Marvel de l’année. Wolverine en profite pour se faire une cure de jeunesse en compagnie de Guggenheim et Ramos. Côté DC, c’est la bérézina, malgré Gotham Central, puisque Superman made in Panini est publié pour la dernière fois. Heureusement, Wildstorm et Vertigo vont combler ce vide : Desolation Jones, Promethea et surtout ... le retour du Preacher !!!!!! Wetta se dit que sortir du Mignola, même estampillé Alien, ça peut valoir le coup et Snyder se lance dans la bataille de l’adaptation avec le 300 de Miller pile poil pour tous ces torse-nus le jour du printemps. Delcourt lance une nouvelle formule très réussie de son magazine Star Wars. Et malheureusement, trois créateurs nous quittèrent : Arnold Drake, Bob Oksner et Marshall Rogers.

Avril

En avril, ne te découvre pas d’un fil. C’est pourtant ce que va faire Spider-Man devant les télévisions du monde entier pendant que la guerre civile provoque l’éclatement des FF. Les Young Avengers, sous la tutelle de Heinberg, finissent de tout nous dévoiler. Autre fin, celle du magazine Batman : Winick, Lapham et Lieberman en profitent pour tirer leur révérence. Encore une fois, ce sont les librairies qui vont tirer leur épingle du jeu avec un nouveau Yorick le dernier homme de Vertigo et le retour de Sam & Twitch chez Delcourt, la première partie de la truculente Nextwave, et la suite de Sandman et des Seven Soldiers. Encore une fois, le cinéma n’est pas en reste puisque, pour le bonheur des petits et des grands, les Tortues Ninja font une « réanimation » réussie.

Mai

En mai, fais ce qu’il te plaît et c’est bien ce que semble faire Peter Parker dans une scène mémorable (mais dans quel sens ?) de Spider-Man 3. Autre évènement : après les défections des deux derniers mois, la série hebdomadaire DC, 52, apparaît dans un nouveau mensuel, pendant que Flash finit sa guerre des lascars et les grands héros leur ersatz de CoIE. Enfin du renouveau sur X-Men avec l’arrivée de Carey et Brubaker. Mais serons-nous suffisamment satisfaits ? Toujours est-il qu’il y a de nouveau du mariage dans l’air, avec Ororo et T’Challa. Dans les librairies, une arrivée pour deux retours : DMZ, Planetary et Astro City.

Juin

En juin, c’est bien connu, on démarre les barbecues. Est-ce par l’odeur alléchés que les zombies viennent pointer leur nez (enfin ce qu’il en reste) dans nos beaux comics en ce premier mois d’été ? Le retour de Walking Dead et du Goon, les Marvel Zombies et même la fin de la prestation de Millar sur Ultimate FF annoncent la tendance. Les morts se relèvent tous ? Civil War va nous dérouter sur la question. Du côté de chez DC, on revit avec le retour de All Star Superman, l’arrivée du nouveau magazine réunissant Batou et Sup’ pour le One Year Later qui sévit également dans le DCU. Question nouveautés, Delcourt se pose bien là aussi avec Shrugged dans Aspen Comics, et le Criminal de Brubaker. Les Vertigo de Panini continuent de nous enchanter avec le très attendu Transmetropolitan et la suite de 100 Bullets. Enfin, le dernier jour du mois marque l’arrivée d’Heroes dans nos contrées.

Juillet

Juillet pourri, on passe donc plus de temps au ciné qu’à la plage. Ça tombe bien, Les Simpson et leur spider-cochon sont là pour illuminer notre été, contrairement aux Transformers qui sont totalement à l’image du temps. Pas grave, on peut également fureter dans les librairies, car il y a vraiment de quoi faire : le retour de BPRD, de Fables, de Tom Strong, d’Ex Machina et du puissant Thor de Simonson, la fin des FF et du (bientôt culte) run de Bendis et Maleev sur Daredevil, ainsi que les débuts de la descendance de Skywalker dans Legacy. En kiosque, c’est la fin d’une époque dans Spawn, Spider-Man rechange de veste et Millar et Hitch s’occupent de la destinée des Ultimates pour la dernière fois.

Août

Le 12 août 2007 mourut Mike Wieringo, un des dessinateurs les plus appréciés du moment, et pas uniquement pour son travail. Alors, bien que Comic Box mette les bouchées doubles, que Delcourt sorte un hors série de Spawn qui mérite le détour, ainsi qu’un vieux Mignola, que Panini finisse en fanfare Annihilation, démarre de la même manière Ultimate Clone Saga, prépare un mariage, ramène un mort et les Authority, et réponde à un tas de questions dans Y le dernier homme, ce second mois estival est très morose. Et ce n’est pas la blondeur exagérée d’Alba qui changera cela ...

Septembre

La fin tonitruante de Civil War nous fait un peu oublier notre tristesse. Hulk était aussi un peu sorti de notre tête et il nous rappelle à son bon souvenir. D’autres aussi ont perdu la mémoire sous la plume de Gaiman. Dans un futur hypothétique, un gouvernement a carrément osé mettre de côté la puissance psychologique de Batman. Jessie Custer aurait aimé par contre que son ancienne vie ne pense plus à lui. Spawn passe à une autre mort sous les crayons d’Haberlin. Loeb ne se rappelle plus comment on fait un comic de Wolverine. Heureusement, Ellis n’a pas perdu ses repères quand il s’agit de créer une nouvelle série.

Octobre

Très gros mois d’automne. Tout d’abord, Delcourt fête comme il se doit les 30 ans de Star Wars avec un bon hors série. Puis, la mort frappe violemment une icône de Marvel et de manière qui semble définitive ! Tandis que Carey arrive sur les Ultimate FF, Morrison et Dini prennent les rênes des bat-séries et la JLA refait son apparition. La seconde série de Fathom voit enfin son premier cycle s’achever. Les librairies se portent bien, avec Neouniversel d’Ellis, la suite des Fugitifs de Vaughan et du Sandman de Gaiman, les débuts du Hellblazer de Carey, la réédition de l’Art Invisible de McCloud et surtout, le Heavy Liquid de Pope. Enfin, dernière adaptation ciné de l’année, et c’est le roman graphique de Gaiman, Stardust, qui s’y colle.

Novembre

Encore une fois, Marvel France se met en avant : arrivée d’un nouveau magazine très prometteur, qui reprend le nom d’un ancien, Marvel Heroes. Merci qui ? Merci Civil War. JMS devait trouver qu’on rigolait un peu trop en ce moment dans les comics, il remet donc Spidey dans le noir chemin. Les nouveaux « encore plus vilains » Thunderbolts reviennent en France, tandis que les Ultimate X-Men se rejoignent une nouvelle fois au cimetière. Et comme cela ne suffisait pas, Semic refait son retour avec Grendel, le Star Wars du mois s’appelle Dark Times, Fables revit ses heures sombres, les zombies de Walking Dead s’invitent une dernière fois cette année, on en sait beaucoup plus sur les origines du Général Grevious et Comic Box sort un hors série Spécial Noir. L’éditeur Bamboo annonce qu’il arrête son label comics. On peut toujours se consoler avec les Eternels de Kirby (à la fête aussi chez Organic Comix), un Best of des Guerres Secrètes, le come-back (on n’y croyait plus) de Paradise X et même des Tortues Ninja, un petit Top Ten et les fins de Girls et des Seven Soldiers. Enfin, Delcourt joue à la girouette avec les Filles Perdues qu’on aura finalement bien l’occasion de rencontrer en 2008.

Décembre

Comme c’est noël, les éditeurs français sont gentils avec nous et limitent nos possibilités d’achats compulsifs. On retrouve sur nos étagères préférées des titres comme American Splendor, Ex Machina, les Eternels pour la fin de la mini-série de Gaiman, un second volume de 30 jours de nuit (en attendant le film début 2008) et même un omnibus de la Saga du clone (si si, je vous assure). En kiosque, Batman a droit à une sacrée nouvelle, Miller et Lee déchaînent les passions, la JSA se reforme, les héros marvelliens rendent un dernier hommage à Captain America et les Inhumains déclarent la guerre aux humains.

Une année 2007 qui aura donc été marquée par une forte présence des labels Vertigo et Wildstorm en librairie, des périodiques Marvel très présents et dynamiques en kiosque et une contre-performance très rude pour DC dans le même format. Delcourt n’est pas en reste avec des albums Star Wars de très bonne facture et un label Contrebande éclectique et très intéressant. Par contre, les adaptations ciné ont été pour la plupart assez décevantes. Espérons que les prochaines ne prennent pas le même chemin et que 2008 soit une grande année pour les comics, quel que soit le format et le média.


Toute l’équipe vous souhaite une nouvelle fois une très bonne et très heureuse année 2008, à vous ainsi qu’à vos proches. Nous embrassons très chaleureusement la toute nouvelle lectrice Sasha (merci à Ishar de préparer la future génération de chroniqueurs) ainsi que notre chère correctrice Larousse, à qui nous offrons ces quelques fleurs électroniques pour les longues heures passées dans l’arrière boutique.

France Comics

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1010 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/