Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Top Cow Universe #07


vendredi 16 mai 2003
L'avis de Stefff56


Enfer et décadence...

(JPEG) Universe #7 (Jenkins & Crain)
J’aimais beaucoup le travail de Paul Jenkins sur la mini-série Marvel Inhumans (avec le talentueux Jae Lee aux pinceaux). J’attendais donc beaucoup de son relaunch de l’univers Top Cow. Après 7 épisodes d’Universe, le constat n’est guère brillant.
L’intrigue met en scène Tom Judge, un prêtre ayant perdu la Foi et capable, grâce à une amulette magique, d’infiltrer les Enfers. Si le cynisme de Judge sonne bien, Jenkins en use et abuse trop pour qu’on prenne l’intrigue au sérieux. Jenkins semble bien peu inspiré pour décrire les Enfers, pour preuve ce mois-ci une Bourse aux âmes, équivalent infernal de Wall Street, des plus communes et banales. Il faudrait un traitement peut-être plus dur et adulte pour nous convaincre et nous étonner. Jenkins en manque d’inspiration ? Sans doute. On s’ennuit ferme en visitant cet Enfer de pacotille...
Reste les dessins de Clayton Crain, qui a pour lui de se démarquer du style uniforme Top Cow. Un bon point qui ne suffit pas à rendre la série passionnante.

Inferno #3 (Silvestri & Tan)
Silvestri a bien du mal à se renouveller ! Sur les X-Men, il dessinait une saga (intitulée Inferno, tiens donc) remplie de démons en tous genres. Dans sa nouvelle série, il reprend le même principe ! Et le même titre ! Inferno nous montre la progression d’un groupe de criminel envoyé dans les Enfers afin de retrouver la Clé permettant de fermer la Porte des Enfers donnant sur notre monde : Les 12 salopards en Enfer finalement. Dans l’ombre, Monsieur Black, le gros vilain, tire les ficelles ...
Si le pitch de départ aurait pu intéresser, le traitement du sujet manque cruellement de contenu, et Silvestri tente de combler en accumulant scènes d’horreurs, action bourrine, et filles en petites tenues (qui a dit qu’il avait toujours fait ça ? -rires- ). Le tout forme donc une sorte de gros blockbuster américain calibré grand public et par conséquent bien peu original.
Dans l’épisode de ce mois, une des protagonistes retrouve son père, qui l’aurait (on le comprend à demi mots) violé lorsqu’elle était petite. Aborder ce type de sujet grave dans un comics aussi léger et grossier m’apparaît comme une erreur et m’a mis mal à l’aise tant le sérieux du sujet tranche avec la manière dont il est ici amené et traité (la fille tuera sans remord son père). Imaginez un peu le même genre de scène dans Independance Day : cela ferait désordre !

Witchblade #59 (Wohl & Ching) Attention ! Début du crossover Endgames dont vous pourrez lire la conclusion dans le Tomb Raider Special #6 de ce mois.
Après les évènements explosifs du mois dernier, l’inspecteur Sarah Pezzini se fait remonter les bretelles par sa direction. On apprend au passage que son chef cache certainement un secret honteux, mais nous n’en saurons pas plus. Pendant ce temps, 4 personnes disparaîssent mystérieusement. Un point commun : une étrange lueur bleue...
J’y songeais en lisant l’épisode : ca fait un bail qu’on voit le commissariat de Pezzini mais jamais le scénariste n’a réussi à le rendre crédible et vivant. Si l’on compare celui-ci au Top Ten d’Alan Moore, il paraît bien fade !
Un début de crossover sans surprise, rien ne venant troubler une lecture ronronnante. Même Francis Manipul est parti faire un tour ailleurs le temps de cet épisode où il est remplacé par le modeste Ching.

Ouaip, sale temps pour Top Cow en ce moment ...

Mon avis : déconseillé

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1035 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/