Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

vendredi 1er août 2008
par Soyouz

Wanted : Choisis ton destin


L’adaptation de la mini-série de Mark Milar et J.G. Jones parue chez Top Cow lance, pour l’été, la valse des films issus de comic-books. Mais bizarrement, point de super-costume à l’horizon.

(JPEG) Wesley Gibson es un loser : hypochondriaque, insulté continuellement au boulot par sa responsable, sa copine le trompe avec son meilleur ami ... Bref, il a une vie peu envieuse. Un jour qu’il achetait ses antidépresseurs favoris, il est accosté par la jolie et entreprenante Fox, qui lui permet d’échapper à une fusillade, 5 minutes après leur rencontre. Fox lui apprend que le père qu’il n’a jamais connu était tueur professionnel et qu’il a été assassiné par la même personne qui vient de tenter de le tuer. Elle lui propose de changer de vie, de s’affirmer pour découvrir son « héritage », et de venger son père ...

Plutôt que d’adaptation, il vaut mieux parler d’inspiration. Si le démarrage ressemble à la BD, que de nombreuses idées en sont issues, il y a quand même des changements majeurs dans le scénario. Tout d’abord, pas de super-vilains, ni de costumes (c’est moins cher à produire). Ensuite, les fameuses tueries sont excusées par un beau métier à tisser géant quasi millénaire (oui, cela fait bizarre, dit comme ça, mais on s’y fait ... enfin, on est bien obligé !). Du coup, les meurtres gratuits passent mieux (surtout pour la morale américaine) et de toute façon, il n’y a pas autant d’exagération, pour ce qui est du nombre, que dans la BD (visuellement, c’est encore une autre histoire). En cherchant et sans vous raconter la fin, je me demande si les auteurs n’ont pas voulu se moquer ou critiquer la religion en général, à travers cet objet plusieurs fois centenaire. Enfin, c’est une pure interprétation de ma part, je ne suis pas sûr qu’ils aient voulu donner ce message.

(JPEG)

La motivation du jeune est également différente. Même si on nous fait croire qu’il veut changer de vie comme dans le comic-book, cela lorgne plus dans la volonté de venger son père, qu’il, je le rappelle, n’a jamais connu. La reconnaissance biologique est décidément plus forte que l’affective !

Même si le scénario est ni provocateur et encore moins iconoclaste, l’ensemble du film est quand même assez violent. Scènes de torture, crânes explosées par des balles, corps mutilés, Timur Bekmambetov (vu auparavant sur les films russes Day Watch et Night Watch) en rajoute d’autant plus qu’il utilise le fameux « Bullet time » pour toutes ses scènes d’action. C’est sûr, cela donne une uniformité au film, ça le rend plus sanglant aussi, mais c’est également très, trop, répétitif et cela devient assez saoulant. Pour ce qui est du reste, on a droit à quelques scènes tout de même bien spectaculaires (la première course poursuite, la tuerie finale), avec une volonté affichée de ne pas faire dans le réalisme, mais quand bien même parfois à l’excès (dans le genre de la scène de l’avion dans Die Hard 4).

(JPEG)
Voilà la mode 2008 pour les costumes de super-héros

Quand aux acteurs, ils sont là pour supporter le scénario. L’acteur principal, James McAvoy, joue bien le rôle du perdant complètement perdu dans sa vie, sans que se soit le rôle de sa vie. Les autres ne sont vraiment que des figurants. Angelina Jolie est un guide en mode automatique, plus présente apparemment pour l’esthétique visuelle des mâles de la salle de ciné, dont on ne reconnait pas vraiment le caractère de la Fox de Millar. Freeman campe un personnage créé pour cette histoire, sans forcer, plus par habitude, comme s’il allait à l’usine !

Je n’avais pas vraiment aimé le bouquin de Millar, mais j’avais trouvé l’histoire intéressante. Ici, on a droit qu’à un simple film de série B qui fait boom boom, à renfort d’effets spéciaux pas vraiment originaux, avec un scénario sans aucune surprise (pour les néophytes comme les initiés) et dont le message final n’est guère plus que celui d’un célèbre pastiche musical des Inconnus !

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1747 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/