Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

The End League #1 : Beaucoup de Bruit pour rien


mardi 31 mars 2009
L'avis de Kab


(JPEG) The End League #1-4 : Astonishman est un héros, dans la plus pure tradition, noble et toujours présent pour nous sauver des grosses menaces intergalactiques comme pour nous aider contre un simple voleur. Avec le temps, notre héros est devenu orgueilleux. À tel point qu’il finira par commettre une erreur qui coûtera la vie à des millions de personnes et amorcera une ère nouvelle. Une ère où les pouvoirs sont courants où les méchant ont gagné. Un seul surhomme aurait pu empêcher cela, Thor. Mais il n’était pas présent. Astonishman le retrouva mort peu de temps après sans Mjolnir.
Environ quinze ans plus tard, il ne reste plus que quelques rares héros qui se cachent et survivent au jour le jour espérant renverser les vilains qui dominent la planète. Astonishman est à leur tête, rongé par le remords. Lors d’un raid pour trouver de la nourriture, ils sont trahis et un Thor lobotomisé, armé de son marteau, réapparaît pour les tuer. Le piège leur est tendu par Dead Lexington, le super vilain qui semble contrôler le monde.

Le titre de ce volume correspond tout à fait à l’idée que je me suis faite de ce bouquin. Sans être mauvais, ce n’est pas franchement génial. C’est une histoire vue et revue, le pastiche des héros est assez bien fait sauf pour les deux principaux personnages du livre. Remender, nous entraîne dans un monde apocalyptique dirigé par des vilains. Là où il aurait pu se détacher du standard et faire quelque chose d’agréable, il ne sort pas des standards. Les personnages sont très peu développés et ils ont vécu tellement de choses qu’on en comprend parfois pas tout.
Mat Broome est un dessinateur sérieux qui maîtrise son histoire, mais son trait est sans relief. On dirait du Howard Porter en nettement moins bon, avec une couleur horrible pour compléter le tout.
Eric Canete vient finir la dernière histoire et là, par contre, c’est autre chose. Un trait vif et plein d’énergie, un découpage impeccable, une ambiance...

Au final, une série décevante mais qui semble ne démarrer qu’au prochain tome. J’espère que l’on reverra Canete sur plus de planches tellement son trait est agréable.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1177 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/