Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Scott Pilgrim #03 : & The Infinite Sadness


lundi 18 octobre 2010
L'avis de Kab


(JPEG) Envy est revenue, mais pourquoi ? Comme si ma vie n’était pas assez compliquée avec cette histoire de sept ex-petits copains maléfiques. Mais qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ?
De la revoir comme ça avec son petit copain Todd, j’ai eu plein de flashbacks qui me sont revenus comment on était bien ensemble avant quand elle s’appelait encore Natalie. Par contre, le végétaliste, là, lui je peux la supporter, surtout comment il parle à Ramona. Je lui envoie mon meilleur punch mais ça ne suffit pas, faut dire qu’il est super fort avec ses pouvoirs. En plus je suis sûr que c’est de sa faute si Envy est devenue une mauvaise fille.
Après m’être pris une bonne raclée, on part avec Ramona chez Pizza Pizza, on y retrouve l’autre Scott et Wallace. La haine de Wallace pour mon ex est comme celle de Ramy, du coup, ils s’apprécient beaucoup maintenant.
Moi, je me morfonds toujours et je perds dans différents flashbacks comme ma rencontre avec Wallace, ce genre de choses. Mais j’ai pas le temps de m’ennuyer.
Le lendemain après-midi, je fais un combat dans une boutique. J’ai failli mourir sur place, trop bizarre cet endroit mais Todd a perdu le contrôle de ses pouvoirs réduisant le magasin en poussière et me faisant carrément gagner.
Le soir je demande à ma tendre Ramona de me raconter son histoire avec son ex. Faut dire qu’il a fait fort. Le coup du trou dans la lune c’est pas de la gnognotte.

Le soir du concert, tout le monde est tendu. Avec le groupe, on a travaillé sur une arme secrète pour notre show, mais entre Envy qui se bat contre Ramona et moi contre Todd, je me demande s’il y aura encore un concert à la fin de la soirée.

Troisième volume des aventures de Scott Pilgrim et autant le dire tout de suite, c’est encore plus barré que dans les précédents. Entre les points de sauvegarde qui sortent d’on ne sait où, les vies supplémentaires, les personnages qui veulent avancer, le magasin qui rend fou, Bryan Lee O’Malley passe à la vitesse supérieur dans le côté délire. Les combats ne s’enchainent pas à un rythme soutenu. L’artiste prend le temps de faire vivre ses personnages et de les développer que ce soit à travers leur vie quotidienne ou dans des flashbacks.
J’avais beaucoup apprécié le précédent tome mais j’avais trouvé une légère baisse de rythme alors que là, je ne l’ai plus ressentie, sûrement du à un côté déjanté encore plus présent qu’à l’accoutumée. Au niveau dessin, c’est toujours pareil, fluide, très bien fait, par contre le noir et blanc peut toujours perdre quelques lecteurs notamment pour les personnages féminins.

Mon avis : Encore un volume brillant pour une série qui ne faiblit pas en qualité.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1166 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/