Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

mardi 5 novembre 2002
par Stefff56

Interview de Thierry Mornet (Editions Semic) - Septembre 2002


Retour sur l’interview de Thierry Mornet, réalisée en septembre 2002.

Bonjour Thierry Mornet.

Bonjour et merci de l’intérêt porté à Semic et son activité ! = :-))

Pour les néophytes, pourrais-tu te présenter un peu ?

J’occupe le poste de rédacteur en chef chez Semic (ex-Editions LUG) depuis près de 4 ans. Cela signifie que je m’occupe - en compagnie et avec l’aide d’une super-équipe - de piloter la politique éditoriale BD de cet éditeur connu avant tout pour ses adaptations de Comics US.

Comment es-tu arrivé à lire des comics ?

J’ai découvert les comics - comme beaucoup de lecteurs de ma génération - à travers cette revue mythique que reste Strange. Je suis alors devenu un véritable boulimique de comics US à travers les publications des éditions LUG (Strange, Titans, Nova, Spécial Strange, les albums Conan, Kazar, FF, etc), mais aussi celles des éditions Sagédition (Batman, Superman), Arédit (Pockets et collection Flash) ou encore des magazines comme Spécial USA et Epic. Je suis ensuite allé vivre une année en Angleterre pour effectuer la fin de mes études, et j’ai découvert les comics en VO. La révélation. J’ai alors abandonné pour un temps les comics en VF pour m’intéresser à une quantité encore plus importante de titres en VO. Je n’ai plus arrêté depuis, tout en continuant à m’intéresser à toutes les BD, du manga à la BD anglaise sans oublier le tradtionnel Franco-Belge.

Quels étaient tes séries favorites ?

Compte tenu des parutions qui m’ont permis de découvrir les comics (Strange & co), je dirais en priorité L’Araignée (que l’on n’appelait pas encore Spider-Man à l’époque) et Daredevil. Mais aussi Batman.

Depuis quelques années, Semic n’édite plus les séries Marvel, puisque c’est Panini France qui s’en charge. Comment a été perçu cet événement chez Semic à l’époque ? Qu’est-ce que cela a changé dans l’édition du comics en France ? Penses-tu que cette concurrence soit positive pour les lecteurs ?

Trois questions complémentaires. En ce qui concerne le fait que Marvel ait décidé à l’époque de donner la licence à Panini, qui était alors sa filiale (ce qui est différent que de prétendre que Semic a "perdu" les séries Marvel), il m’est difficile de savoir comment cela a été perçu en interne dans la mesure où je ne travaillais pas pour Semic à l’époque. je suis arrivé près de 2 ans après. En ce qui concerne ce que cela a changé dans l’édition en France, je pense que cela a eu deux effets majeurs. Tout d’abord, cela a donné un coup de pied aux fesses salutaire à Semic (rires !). Nous nous sommes employés depuis lors à associer l’image de Semic à celle d’un éditeur disposant d’un catalogue dépoussiéré et renouvelé, qui s’avère aujourd’hui beaucoup plus varié que la simple édition des super-héros de type Marvel. Enfin, cela a indubitablement permis aux lecteurs d’avoir de ce fait accès à des séries qu’ils n’auraient jamais autrement eu la chance de découvrir. En prenant des risques, nous sommes allés chercher des séries et avons établis des contacts avec des éditeurs qui n’auraient pas forcément été édités en France autrement.

L’ "ère Quesada" arrive progressivement dans les kiosques français, et indubitablement, la qualité des comics Marvel, vos concurrents en somme, monte. D’un autre côté, les séries Image piétinent (relaunch du Top Cow Universe), DC semble toujours avoir du mal à s’imposer et CrossGen multiplie les titres. Dans l’avenir, comment allez-vous réagir face à cette concurrence ?

Fondamentalement, je pense que nous ne faisons pas réellement le même métier que Panini, qui aujourd’hui s’impose dans le domaine du manga avec une belle production. Réagir face à la concurrence ? Mais nous vivons au quotidien face à la concurrence, qui est loin de se limiter à Panini. Cela serait réducteur de penser que Soleil, Delcourt ou Panini sont nos concurrents. En fait, nous entretenons même des rapports cordiaux avec ces sociétés. Même si cela ne nous empêche pas de nous positionner devant eux quasi-systématiquement pour chaque nouvelle licence (rires) Pour en revenir à la qualité de CERTAINES - pas toutes - séries Marvel (étonnant comme le mythe du "Marvel Zombie" qui ne jure que par cet univers a encore la vie dure !), elle est effectivement indéniable - mais non systématique et généralisée - notamment avec l’arrivée de très bons auteurs, tout particulièrement des scénaristes venus d’autres éditeurs. En revanche, cela m’étonne toujours de découvrir que le marché, les lecteurs ont l’air de découvrir des auteurs comme Straczynski, Grayson, Millar, Morisson ou Bendis lorsqu’ils se mettent à travailler sur des séries Marvel. Alors que cela fait des années qu’ils officient chez d’autres éditeurs, en particulier ceux que nous éditons. Mais en fait ce n’est pas très important, cela prête même à sourire, et puis après tout, il y a de la place pour tout le monde sous le soleil en ce sens que cela permet d’en offrir pour tous les goûts aux lecteurs (Polar, SF, Fantastique, Super-Héros, etc.). En revanche, il est normal de vouloir disposer de la meilleure place sous ce même soleil. Désolé pour les concurrents ! (rires). Pour terminer, ta vision du marché en France me semble éronnée en ce sens que DC s’implante mais d’une manière lente mais sûre (notamment à travers notre collection Semic Books). En ce qui concerne CrossGen, on ne peut pas vraiment parler de difficultés à s’imposer lorsque les titres issus de cet éditeur disposent de quatre revues régulières comportant chacune trois séries. Sans parler de leur arrivée prochain en Semic Books. Par ailleurs, ce n’est pas parce que CrossGen aux USA sort des titres à tour de bras que nous allons suivre le même rythme de parution en France. Chaque marché a ses spécificités. Nous menons notre politique éditoriale à notre rythme, et les relations avec CrossGen ne pourraient pas être meilleures. Enfin, Image a opéré une mutation qui permet de voir ce label accueillir aujourd’hui des séries réalisées par des auteurs qui justement rencontrent du succès auprès des majors. Et très honnêtement, je pense que les séries Image - dorénavant très éloignées de l’image des débuts de l’existence de cet éditeur - restent parmi les meilleures du marché. Il suffit de voir le plébiscite autour de Rising Stars, Midnight Nation, Aria, Sam & Twitch ou encore Tellos). Il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. De la même manière, il ne faut surtout pas non plus prendre les lecteurs pour des crétins, bien au contraire : ils sont parfaitement capables de reconnaitre une bonne série d’une mauvaise, indépendament de son appartenance ou non à tel ou tel label.

Parlons un peu de Strangers. L’idée est intéressante, mais personnellement, je pense qu’éditer Strangers #0 et son patchwork d’artistes avant le début de la série en septembre est une mauvaise idée. Beaucoup vont garder une impression d’amateurisme. Qu’en penses-tu ?

C’est ton droit de le penser ! (rires). C’est une superbe aventure éditoriale, et très honnêtement, attends de voir le premier numéro de la revue éponyme en Septembre pour juger de l’ensemble de la démarche. Je ne regrette rien en revanche, bien au contraire. Travailler sur l’idée d’un collectif, de "patchwork" pour reprendre le terme que tu utilises, expose effectivement à ce que certaines planches soient d’un niveau inégal. Il convient en revanche de mettre l’accent sur les qualités de plusieurs des auteurs impliqués, sans parler du courage de se lancer dans un tel projet. Autant de points que nous revendiquons dans le cadre de ce projet. Pour finir en ce qui concerne l’ensemble du projet "Strangers" et le Semic’Verse en général, les contacts avancés avec des éditeurs étrangers pour l’édition de cette série à l’étranger sous plus qu’encourageants, ce qui est extrêmement satisfaisant dans la foulée d’Alone in the Dark, un autre comics Semic datant de l’année dernière, également éditée en Espagne, en Italie et même aux USA par Image.

Depuis quelques temps, Semic s’impose aussi en librairie avec la collection Semic Book. Penses-tu que Semic va disparaître des kiosques et préférer ce genre de parutions ?

Absolument pas. Semic - et avant cela les Editions LUG - ont bâti leur réputation de qualité et leur longévité sur les publications en kiosques. L’arrivée de Semic sur le marché des albums remonte à deux ans. C’est effectivement une volonté de diversification voulue et contrôlée, mais qui s’inscrit dans une logique de complémentarité avec la distribution en kiosques et non de remplacement de celle-ci. L’année 2003 devrait en revanche apporter son lot de nouvelles surprises - et de taille - en ce qui concerne la place de Semic dans le petit monde de la BD = :-))

Quelles sont tes séries actuelles favorites ?

C’est ici le lecteur qui parle, et non le rédacteur en chef ! (rires) A titre personnel, et si l’on se contente de parler de comics, je continue à attendre avec beaucoup d’impatience chaque mois plusieurs titres de la famille Batman (Nightwing, Birds of Prey, Gotham Nights), mais aussi Daredevil, Hulk (Hé oui, je lis du Marvel), sans oublier The Red Star, Flash, Savage Dragon ( !!!), Inferno, Powers, Legion, Astro City, Sojourn, Green Arrow, Scion. Je vais en oublier, c’est sûr ! Il y a aussi beaucoup de one-shots et de mini-séries publiées par des indépendants aux USA (Queen & Country chez Oni-Press). En revanche, plus même qu’à certaines séries et personnages, je reste plus particulièrement attaché aux travaux de certains auteurs, qui sont mes préférés comme Will Eisner, P. G. Russel, Mike Wieringo, Brian Bendis, Gene Colan, Ladronn, Michael Golden, Eduardo Barreto, Mike Manley, Steve Rude, Butch Guice, McDaniel, Rob Liefeld (non, là je déconne !!!!!!), Tim Sale, etc.

Quelles sont les séries qui se vendent le mieux chez Semic ? On m’a parlé de Vampi ... et je serais assez étonné, vu la qualité plutôt faible de cette série (à mon goût, bien sûr). Et de l’autre côté, hop ! Semic supprime The Authority, adulé par beaucoup. Curieux non ?

Curieux effectivement, mais malheureusement répondant aux lois du marché, à savoir qu’une série ne s’arrête que faute de lecteurs suffisants. Qu’une série devienne "culte", ou que certains lecteurs la considèrent comme culte, n’est pas une garantie de succès si trop peu la suivent. Dire que The Authority est adulé par beaucoup n’est pas faux. Encore faut-il s’entendre sur ce que signifie "beaucoup". Pour revenir à la question, Spawn, Fathom, Danger Girl, CrossGen Universe, Tom Raider et - effectivement Vampi - sont dans le peloton de tête.

L’affaire Eklipse a fait beaucoup parler d’elle sur le net (sur French Comics Zone notamment). Qu’en penses-tu ? des réactions ? On parle d’un relaunch d’Eklipse, ne crains-tu pas que Calliope et Eklipse se parasiterait mutuellement ?

Encore une fois, la notion de "faire beaucoup parler d’elle" en ce qui concerne ce que tu nommes bien dramatiquement "l’affaire" Ekklipse, est très relative. La revue Ekklipse s’est effectivement arrêtée pour diverses excellentes raisons. Le groupe a choisi d’en lancer une autre qui répond aux goûts des lecteurs. Rien que de très simple en réalité. C’est le travail d’un éditeur que d’éditer pour les lecteurs. Quant à ce que j’en pense ? Très honnêtement pas grand’chose. Ekklipse est terminé, c’est de l’histoire ancienne. Quant à savoir ce que les rumeurs véhiculent comme part de vérité (rires). Je les laisse à ceux qui n’ont que cela à faire. En ce qui me concerne, j’ai suffisamment de travail pour cela à m’occuper de ce qui se passe chez Semic plutôt qu’à écouter ce qui se dit - trop souvent sans fondement - à l’extérieur (rires) ! Les rumeurs intéressent avant tout ceux qui n’ont rien de mieux à faire ! C’est triste !

Merci Thierry d’avoir joué le jeu.

Merci à toi ! C’est un réel plaisir.

Une dernière chose : Quelle question aurais-tu voulu que je te pose et quelle aurait été la réponse ?

Le vieux coup de l’arroseur arrosé ! hum ?? (rires). Sincèrement, je ne vois pas. C’est au lecteur et à l’interviewer de le savoir. Ah si ! Si l’on doit rester sur le thème de l’édition de comics, l’une des ces questions idiotes mais drôles sur la série la plus calamiteuse jamais publiée ! Ce à quoi, sans aucune forme d’hésitation, je réponds Shogun Warrior publié par Marvel à la fin des années 70 !! Kitchissime ! Mais j’adore évoquer la série (pas la série elle-même, qui est à oublier !) pour des raisons totalement personnelles (rires) !

Et puis pendant que nous y sommes, quelle question n’aurais-tu pas aimée, et quelle aurait été la réponse ?

Aucune question n’est génante. Il y a toujours une réponse. J’ai horreur des procès d’intentions et des personnes qui disent et prétendent n’importe quoi sans savoir, mais les réponses à des questions répondant à cette définition - et qui peuvent sembler génantes à certains - servent justement à rétablir des vérités. = ;-))

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 2525 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/