Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

I am legion


mardi 7 juin 2011
L'avis de Soyouz


Les Humanoïdes Associés

(JPEG) 1942. Afin de contrer une Alliance de mieux en mieux organisée, l’Allemagne nazie explore toute possibilité d’augmenter sa puissance de feu, allant même jusqu’à chercher des moyens dépassant l’entendement. L’une de ces armes révolutionnaires pourrait être une très jeune Roumaine, capable de manipuler tout être vivant ayant reçu une goutte de son sang.
Pendant ce temps en Angleterre, des plans sont échafaudés afin de réduire à néant ces expériences alors que des proches de l’état-major britannique pourraient être incriminés dans une étrange affaire de meurtre.

Après Olympus, voici un album issu d’une autre collaboration franco-américaine du milieu des années 2000 qui est une nouvelle fois réédité dans un format plus proche de celui des recueils des comic-books américains, et pas par hasard, puisque l’auteur publie actuellement chez Glénat, Chroniques de légion, préquelle d’I am legion (sans compter qu’un film est en préparation, d’où la consonance dorénavant anglo-saxonne).

Fabien Nury a créé une histoire solide mêlant polar, espionnage, guerre et fantastique, avec un arrière-plan historique (il s’appuie même sur des personnages ou des faits ayant réellement existés), l’une de ses marottes (pour s’en convaincre, il suffit d’aller lire ses excellents Il était une fois en France, toujours chez Glénat), tout en évoquant l’histoire de deux frères éternels s’affrontant à distance, en s’inspirant et en intégrant avec parcimonie et élégance le mythe des vampires. Après une première partie présentant les protagonistes et les différentes forces en présence, le scénariste met le pied sur l’accélérateur et nous offre deux chapitres haletants, passant d’une situation à une autre à un rythme adéquat pour ce genre de récit dense, d’autant plus que l’action se déroule en plusieurs endroits en même temps, tout cela formant un ensemble cohérent et bien construit.

On dit souvent de John Cassaday qu’il a un style froid et manquant de vie. Son découpage permet au contraire de mettre en avant les visages des personnages (en appuyant énormément les regards) et de donner encore plus d’impact aux phases d’action, même en prenant le temps de réaliser les décors avec un trait soigné et précis.

Avis : conseillé. Une belle création transatlantique.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 2575 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/