Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

mardi 5 août 2003
par Stefff56

Interview d’Ivan Brandon


Cette semaine nous poursuivons notre série d’interviews estivales avec le scénariste Ivan Brandon, dont le dernier travail est de relancer en comics la franchise Terminator.
Hasard du calendrier, c’est la veille de la sortie française de Terminator 3 que l’on vous propose une interview de l’artiste (oui nous n’avons pas pu avoir Schwarzy -rire-). Rendez-vous donc avec Ivan Brandon, jeune scénariste qui a aussi bossé sur Gene Fusion et The Cross Bronx en compagnie de Michael Avon Oeming (le dessinateur de Powers).

Bonjour Ivan, Merci d’avoir accepté de répondre à nos questions.

Pas de problème. Ca permettra aux lecteurs de mieux connaître mon travail.

Pour nos lecteurs qui ne te connaitraient pas, pourrais-tu rapidement te présenter ?

Je m’appelle Ivan Brandon, je vis à New York et je scénarise The Terminator, ainsi que Gene Fusion et plusieurs comics à paraître.

Comment es-tu arrivé à travailler dans le monde du comics ?

Et bien, enfant, j’ai écrit des histoires pendant quelques années et j’ai étudié la narration des dessins animés et des comics sans jamais appliquer ces notions dans un de mes scripts. J’étais fan de ces médias, et forcément, j’ai voulu m’y essayer à mon tour. J’ai eu de bons retours après mes premiers travaux et puis j’ai commencé à être payé pour mon travail.

Avez-vous rencontré des difficultés durant votre carrière ?

J’ai marché sur un beau terrain glissant ; la plus grosse difficulté étant de garder son esprit ouvert aux nouvelles idées et aux nouveaux moyens de raconter une histoire.

Actuellement, vous travaillez sur Terminator 3. Racontez-nous comment vous avez été embauché sur ce projet.

Jeff Amano aimait bien ma façon de bosser et m’a demandé de tenter de faire quelque chose d’original avec le concept de Terminator. J’ai été un grand fan de Terminator, le premier opus étant pour moi un souvenir assez spécial. On m’a offert la possibilité d’essayer de retrouver ce plaisir, c’était irrésistible.

Que pensez-vous du retour de la saga Terminator ?

J’ai été vraiment impressionné par le travail effectué sur les films pour conserver le meilleur de la franchise. Ces films ont vraiment plu à beaucoup de personnes durant toutes ces années, et ca n’est certainement pas terminé.

Quelle a été votre approche artistique sur ces comics ?

J’ai essayé de construire des histoires impressionnantes et ouvertes qui foncent et sans baisse de tension. J’essaye de faire passer des visuels forts et de raconter une histoire sans qu’il y ait forcément besoin de mots.

Quels sont vos comics préférés ? Quels sont ceux que vous lisez encore aujourd’hui ?

Stray Bullets et Blade of the Immortal me réjouissent dès qu’ils sortent. 100 Bullets aussi mais j’achète tout ce qui attire mon attention dans les rayons.

Quelles sont vos principales influences ?

Koike, Trillo, Otomo, Milligan... Mignola pour sa simplcité, Mazzuchelli parce qu’il m’apprend beaucoup sur les réactions des personnages. La musique joue un grand rôle dans mon travail, Adam Franklin en particulier.

Vous semblez être un vrai cinéphile. Peut-on dire que le 7ème art occupe une place importante dans votre vie ?

Ouais, les films sont un média formidable mais avec tant de problèmes. La majorité des films ne sont pas forcément parfaits mais le résultat peut être vraiment passionnant si le travail est bien fait. Un bon film peut vraiment avoir un impact sur la façon dont vous voyez les choses.

Où trouvez-vous vos idées ?

En marchant dans la rue, en écoutant des inconnus parler de leur vie au bar ou ailleurs. Je n’ai pas une inspiration formidable, simplement j’ouvre les yeux et regarde autour de moi.

Etes-vous organisé (coupure de journaux ...) ?

Pas vraiment. Je suis vraiment minutieux mais je fais des recherches de temps en temps quand j’en ai besoin. J’essaye de trouver des choses auxquelles les gens n’auraient pas forcément pensé.

A quoi ressemblent vos journées ?

Chaque journée est différente. Je me lève à n’importe quelle heure et je bosse tant que j’en ai envie. J’essaye de motiver ma créativité tous les jours et m’inspire de ce qui m’entoure.

Combien de temps travaillez-vous sur vos scripts chaque jour ?

Ca peut être 5 minutes, tout comme 10 heures. Ca dépend de mon état d’esprit et si j’évite d’être distrait. Mon voisinage est une vraie source de distractions qui peuvent attirer mon attention.

Vous avez aussi bossé avec Michael A. Oeming sur The Cross Bronx. Comment s’est déroulée votre collaboration ?

Mike est un ami merveilleux et travailler avec lui a été bien plus plaisant que ce que j’aurais pu attendre. Nous bossons vraiment bien ensemble et c’est drôle d’écouter les nouvelles idées qu’il a pu avoir.

A part les comics, quels sont vos loisirs ?

J’aime jouer au billard autant que possible. J’aime beaucoup voyager, voir différents coins.

Quels sont vos prochains projets ?

Je travaille encore sur Terminator et sur une histoire de 240 pages, Ruule, qui sort cet automne. Il y a pas de trucs dont je ne peux parler maintenant, mais je donne les dernières news sur mon site web.

Que pensez-vous de la situation des comics aux USA ? Pensez-vous que ce soit toujours la crise ?

Je ne crois pas qu’on soit vraiment en crise. Je vois pas mal de bonnes histoires qui attirent pas mal de personnes, et les créateurs sont plus lus que jamais. Les salaires tombent régulièrement, les choses pourraient être pires.

Si vous pouviez choisir des artistes avec lesquels travailler, qui choisiriez-vous ?

Katsuhiro Otomo, mais je pense qu’il aurait du pain sur la planche. En fait, n’importe qui pourvu que sa narration soit graphiquement impressionnante et qu’il soit particulièrement généreux si l’on se retrouve dans un bar.

Etes-vous déjà venu en France ? Qu’est-ce qui vous a marqué ?

J’ai été à Paris il y a quelques années pendant 2 semaines, et je vais essayer de venir cette année, peut-être même pour un peu plus longtemps. Peut-être pour le salon Wagram cet automne. J’aime beaucoup New-York, mais Paris a beaucoup de charme. Il faudra que je travaille mon français, mais ça va , je m’en sors.

Une question traditionnelle sur France-Comics : quelle question n’auriez-vous pas voulu qu’on vous pose ? Et quelle aurait été votre réponse ?

Personne ne m’a jamais posé de mauvaise question. Mais qui sait ? Ca arrivera peut-être un jour.

Retrouvez Ivan Bradon sur son site web : www.ivanbrandon.com

Remerciements à Emmanuelle Legros pour la traduction des questions et Sgt Pépère pour ses corrections.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 2175 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/