Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

lundi 12 septembre 2011
par Soyouz

Captain America : the first Avenger


Après Iron-Man, Hulk et Thor, Marvel Studio continue de former son équipe de vengeurs pour 2012 et s’attaque donc à sa bannière étoilée.

(JPEG) Arctique, 2012 : l’armée américaine est appelée suite à la découverte d’un énorme engin pris dans la glace. A l’intérieur, se trouve un objet circulaire bleu, blanc et rouge.
États-Unis d’Amérique, 1942 : une section secrète de l’armée américaine embauche le multi-réformé et chétif Steve Rogers pour participer à une expérience visant à remodeler de manière spectaculaire les troupes des Etats-Unis embarquées dans la seconde guerre mondiale.

Les habitués du Marvelverse noteront qu’il n’y a pas de différences fondamentales dans la genèse du personnage principal, ce qui n’est pas tout à fait le cas des ses ennemis, de ses proches ainsi que ce qui va suivre après sa « métamorphose ». Ce qui est intéressant, c’est que les scénaristes ont su implanter et adapter dans l’histoire l’utilisation patriotique et propagandiste de l’objet comic-book, ce qui, certes, désacralise temporairement le personnage (je dirai presque qu’ils apportent une vision européenne de celui-ci) mais apporte une bonne touche d’humour et crée une rupture intéressante dans une intrigue qui aurait pu être plus classique, linéaire et attendue, tant les scénaristes ont pioché habilement dans le matériel originel. Et au contraire, le héros n’en devient que plus intéressant par la suite et là où Green Lantern est resté presque ridicule et assurément kitsch du début à la fin, le porte-drapeau américain et son costume ne sont plus ici par hasard.
D’autant plus que l’intrigue s’insère complètement dans la continuité que s’est fabriquée Marvel Films qui se crée dorénavant un passé cohérent, en ajoutant d’autant plus un nouveau lien avec les dieux nordiques et en insistant sur l’influence supplémentaire de la famille Stark dans cet univers.


(JPEG)


(JPEG)

L’autre plus par rapport au dernier film estampillé DC est son rythme. Les scènes de pause (ou plus calmes) ne sont pas dénuées d’intérêt, elles sont quasiment toutes là pour apporter quelque chose et même si le temps est pris pour présenter Steve Rogers et ses motivations, il y a juste ce qu’il faut comme séquences d’action (comme on est en droit d’en attendre de ce genre de film), voir quelques-unes superflues mais peut être faites pour flatter l’œil du fan (mais pas que celui des comic-books), qui ne manquera pas d’ouvrir le bon, notamment lors de l’exposition universelle. Il pourra même éventuellement anticiper sur des idées de suites possibles, que ce soit pour ce personnage ou le futur Avengers.

Même s’il manque peut être un peu de charisme (mais c’est aussi ce qui permet de réussir les fameuses scènes humoristiques), Chris Evans prouve qu’il n’est pas capable de seulement jouer les jeunes fougueux écervelés comme Johnny Storm dans Les Quatre Fantastiques, surtout qu’il est amené à devoir développer plusieurs émotions ainsi que la musculature adéquate. Hugo Weaving s’en sort plutôt bien en Crâne Rouge, pervers, incontrôlable, fou, déterminé comme il faut, sans faire dans le vilain bouffon des séries Z, ce qui rend le héros forcément d’autant plus « respectable ». On retrouve donc bien le personnage que l’on connaît si bien, d’autant plus que son maquillage est assez bien fait.
La multitude de personnages secondaires, Peggy Carter, Bucky, Howard Stark, Chester Phillips, Arnim Zola, ne semble poser aucun problème au réalisateur, chacun étant impeccable et bien à sa place et surtout employé à bon escient.

En ce qui concerne la version française, petite mention spéciale pour la chanson du « spectacle » plutôt bien traduite et donc forcément drôle.

(JPEG)

Après un Thor plutôt raté, on a donc plaisir à voir un Marvel plutôt réussi, excepté pour ce qui est de cette éternelle 3D toujours pas exploitée. La scène post-générique est cette fois-ci une mini bande-annonce d’Avengers qu’on attend dorénavant avec impatience !

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1388 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/