Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

dimanche 21 septembre 2003
par Stefff56

Docteur Strange - Danse Macabre (Marvel Knights #8 à #11)


De nombreux évènements paranormaux se déroulent depuis quelques temps à New-York. Dernier fait en date, un mystérieux homme écorché vient de dévaliser une banque. Puissant sorcier, le Docteur Stephen Strange va devoir sortir de sa retraite pour élucider le mal qui ronge Big Apple. Une tâche qui s’annonce compliquée puisque ses mains le font terriblement souffrir (au point de le gêner dans la préparation de ses sortilèges) et une de ses meilleures amies, Topaz, vient tout juste d’être enlevée par une mystérieuse secte.

Il est parfois des séries que l’on rate bêtement. Tenez, par exemple, cette mini-série Docteur Strange publiée en 2000 dans le magazine Marvel Knights (numéros 8 à 11). Je me rappelle ne pas avoir lu ces épisodes pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le Docteur Strange est un personnage que je n’ai jamais trouvé charismatique ou intéressant. Ensuite, ces épisodes sont illustrés par Tony Harris (épisodes 1 et 2) puis Paul Chadwick (épisodes 3 et 4) : pas de quoi attirer l’œil, ces artistes ayant un trait honnête mais pas spécialement impressionnant, surtout que j’étais bien plus intéressé par le DD de Quesada ou les Inhumains de Jae Lee publiés dans le même mensuel.

Et voilà qu’à l’ombre de cet été 2003, je me plonge dans cette mini-série... pour mon plus grand plaisir ! Certes les dessins semblent globalement moyens, mais à regarder de plus près, Tony Harris installent parfaitement une ambiance occulte et mystérieuse à l’aide d’enluminures percutantes et mystiques. Dommage que Paul Chadwick ne parvienne à poursuivre son travail à ce niveau de qualité, car la série souffre beaucoup du changement d’artiste, donnant le sentiment que la fin a été expédiée.

Question scénario, tout est fait pour permettre aux néophytes de l’univers de Docteur Strange de comprendre l’intrigue. Les dialogues sont particulièrement malicieux lorsque Strange utilise un de ses (nombreux) sorts pour imposer sa volonté aux autres (les bulles sont alors entourées d’une couleur particulière, l’effet étant spécialement réussi). Je craignais un langage et une ambiance impénétrables, il n’en est rien.

Doctor Strange : The Flight of Bones est donc une vraie réussite, mineure certes car n’ayant ni succès ni conséquences sur l’Univers Marvel, mais le plaisir est bel est bien présent et inattendu.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1916 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/