Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

mardi 1er novembre 2011
par Soyouz

Edito 2011-11 : Ce n’est pas la taille qui compte ?


Il y a quelques semaines, la sortie des albums de la nouvelle maison d’édition Atlantic BD a engendré une discussion sur le forum assez inattendue sur le format des versions françaises de nos chers comic-books (ne prenons pas en compte les indépendants aux tailles naturellement disparates, comme chez Fantagraphics par exemple).

Ce sujet n’est pas inédit. La présence de versions françaises dans les librairies ne datent pas d’hier, les Humanoïdes Associés, les éditions du Fromage, Zenda... dans les années 80 en proposaient déjà, Delcourt leur emboîtant le pas de manière plus conséquente dans les années 90, aussi avec des couvertures cartonnées mais dans un format respectant la taille des originaux, permettant par ailleurs de rester dans une gamme page/prix abordables, surtout pour ceux qui sont habitués à du 48 pages.
Puis Semic et Panini sont rentrés dans la danse, avec les fameux Semic Books et 100% Marvel, arrosant allègrement les bacs. Il faut dire aussi que le marché a changé aux États-Unis et que les Trade Paper Back, Hardcover et autres Softcover se vendent de plus en plus, ce qui a amené les éditeurs américains à proposer des produits de plus en plus luxueux. Bien évidemment, la France leur emboîta le pas, faisant apparaître un autre type de lecteur/acheteur, qui privilégie tout autant le contenant au contenu, différent de celui qui vénère le format souple, qui rappelle évidemment celui disponible chez nos éternels ( ?) kiosquiers.

Mais dans le pays du 48 pages en couverture cartonnée, il n’est pas étonnant que les éditeurs veuillent faire évoluer les supports, souvent par économie de production et/ou pour augmenter leur rentabilité (ce qui n’est en rien scandaleux, vendre à perte est de toute façon interdit dans notre pays), mais aussi pour toucher un plus grand nombre de lecteurs, les habitués du franco-belge, peu enclin à aller zieuter vers d’autres formats. Au fil des ans, avec le renouvellement du lectorat, c’est peut être vers cela qu’évolueront les comic-books en France, mais à l’heure actuelle, au-delà de l’aspect financier pour l’acheteur, les résultats sont plutôt mitigés puisque l’agrandissement des planches n’arrangent pas souvent les dessins (sauf dans des cas précis, comme le dit si bien Sgt Pépère avec JH Williams III par exemple), les artistes adaptant souvent leur style pour une taille de page. Le but de cet humble billet n’est pas de pointer du doigt tel ou tel éditeur et d’être obtus au changement mais il ne faudrait pas non plus systématiser et faire n’importe quoi, au prix de la qualité. J’ai en mémoire les volumes de la collection Graphic Novel où Panini coupait allègrement les pages originelles pour rentrer dans leur moule.
Enfin, il ne faut pas se leurrer, avec tout ce qu’on achète, on doit faire des choix et peut être que le rapport quantité/prix (surtout si on le compare au facteur américain) a peut être son importance quand arrive la facture. Mais est-ce que les lecteurs de franco-belge (bien plus nombreux que ceux des comics), qui peuvent se retrouver dans ces formats et ces tarifs, pensent de même ?

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 696 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/