Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

The Boys #13 : Bienvenue chez le p’tit


lundi 7 mai 2012
L'avis de Kab


(JPEG) The Boys : Highand Laddie #01-06 : Les deux dernières années, Hughie en a vu beaucoup. Sa petite amie a été tuée par Train A, un des Sept. Il s’est fait recruter par Butcher pour faire partie de son équipe. Il a été exposé au composé V. Il a vu des choses horribles et dégradantes. Il a participé à des affrontements horribles et a même tué quelqu’un mais notre Écossais a aussi trouvé l’amour auprès d’Annie. Cette relation lui a permis de tenir mais récemment, il a appris qu’elle était une super-héroïne, ce qu’il aurait pu oublier. Mais quand il voit sur les caméras de surveillance comment elle a été recrutée par les Sept, c’en est trop et il quitte le pays, retournant chez lui pensant qu’il pourra enfin se poser un peu pour réfléchir à tout ce qu’il a vu et faire le point.

Après des retrouvailles chaleureuses avec ses parents, Hughie part voir ses deux amis d’enfance. Il est heureux enfin presque. En rentrant, il croise un vieux monsieur qui peint. Bizarrement, notre p’tit gars se sent en confiance et lui raconte un peu sa vie, ce qu’il fait dans son village natal et comment au final il ne se sent pas si bien. Les jours suivants, en plus de traîner avec ses amis, Hughie fait le point avec le vieux monsieur qui sait l’écouter et lui poser les questions justes.
Un soir, Annie débarque chez lui. Sa première réaction est violente puis ils se parlent. Stella, de son nom héroïque raconte son enfance, comment ça marche chez les héros. Pendant tout ce temps, Hughie écoute. Ils finissent par se réconcilier sans pour autant se remettre ensemble.
Un soir, Hughie va voir son nouvel ami qui lui dit qu’il a un message de la part d’un de ses copains d’enfance. Il lui transmet alors un lieu et un horaire. Sur place, les deux amis assistent à un deal de drogue.

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas vu Garth Ennis nous fournir un arc intimiste depuis Preacher, je pense, c’est dire. Le scénariste n’a rien perdu de son talent dans ce type de scène. On suit avec attention le mal-être d’Hughie. On prend plaisir à découvrir sa famille et ses amis aussi étranges que les gars de Butcher.
Le scénariste ne verse pas dans le pathos, pas d’apitoiement de la part de son héros mais on sent un certain blues flotter dans les planches et les dialogues.
Là où Ennis est fort, c’est qu’il introduit l’air de rien un personnage dont on connaît le nom mais que l’on n’a jamais vu. Certaines révélations sur le passé de son héros peuvent avoir de l’importance. Même si on est moins dans l’action, le fil rouge est toujours présent.

John Mc Crea revient le temps de cette mini. Son style est plus affirmé, il maitrise bien le héros et comme les autres ne sont pas présents ou très peu et qu’il n’y a pas de super-héros, on sent que le dessinateur est plus à l’aise. Son trait est plus fourni, ça reste rempli d’arrière-plans et l’artiste parvient bien à retranscrire l’ambiance donnée par le scénario d’Ennis.

Mon avis : un tome très intéressant où il ne se passe pas grand-chose mais où j’ai été happé par les personnages, leur caractérisation. Un très bon point d’entré pour les nouveaux lecteurs. Une bien belle réussite qui permet aussi de dire que The Boys ce n’est pas que du sang et du sexe.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 806 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/