Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

lundi 21 octobre 2013
par Kab

Bloody Mary : Mère Patrie


(JPEG) Décembre 2012, le monde est en guerre depuis des années. Le pacte franco-allemand a donné une europe unifiés et forte, les pays se sont fondus en un seul grand et unique bloc. Seuls les irréductibles anglais continuent de lutter contre l’envahisseur européen. Soutenu par les américains, le conflit est vite devenue mondial. Au début, les pays se neutralisaient, avancée technique après avancée technique si bien que les deux armées en sont revenues aux fondamentaux, le bon vieux trouffion et les tranchées.

A Paris, une nonne se rend à Notre-Dame reconvertie en hôpital de fortune, lieu de prière mais aussi de torture. Elle y trouve deux soldats en train d’interroger un anglais de manière musclée. Sans se sourciller, notre femme dévouée à Dieu tue les deux soldats, récupère un micro-film et descend celui qui le portaient.
Rome est devenue la capitale de l’empire européen. Le Pape a été éjecté du Vatican par le Président Rochelle. Ce dernier est en vidéo-conférence avec un mercenaire nommé Anderton qu’il connait depuis des années. Le Président se demande pourquoi il lui parle alors qui a lui même signé son acte de condamnation à mort si il était trouvé. Notre soldat indépendant lui montre ce qui pourrait bien mettre un terme à treize ans de guerre, une nouvelle arme surpuissante et visiblement virtuellement indestructible. Anderton en demande un milliard. Il fait aussi dans le plus grand secret la même proposition aux américains.
Dans un bar en Angleterre, notre nomne qui s’avère être un agent américain du nom de Mary, remet son micro-film puis boit un verre avec ses amis soldats. Elle n’aura pas le temps de trop se saouler car une nouvelle mission arrive. Il faut tuer Anderton et trouver son arme ultime.

C’est alors le début d’une chasse à l’homme qui va amener Mary à se venger de celui qui à tué sa famille où le caporal qui l’accompagne va retrouver un sens à sa vie, le tout en passant de la Hollande à l’Italie.

C’est durant sa période DC/Vertigo que Garth Ennis crée avec Carlos Ezquerra Bloody Mary. A ce moment, le scénariste est en plein ascencion grâce à des projets comme Preacher et Hitman. C’est chez Helix (une autre branche de DC comme Vertigo) qu’il crée cette mini. Ennis met en avant sa passion pour la guerre, les barbouzeries et surtout le gore. Encore une fois, le scénariste ne fait pas dans la finesse. Donnant le nom d’une sorcière du folklore occidentalà son héroïne, se moquant de la religion en la déguisant en nonne qui flingue à tout va.
Bloody Mary est pour moi un exutoire du scénariste qui se lâche bien plus que sur Preacher en terme de violence. Les personnages ne sont pas aussi développés et l’intrigue est somme toute assez légère car il s’agit d’une bête histoire de vengeance. Cependant, ce n’est pas ennuyeux ni mal fait. On peut y voir une certaine désillusion de la part du héros principal tandis que d’autre adorent la guerre. On retrouve ce schéma dans d’autres série d’Ennis. Comme dans le récent The Boys, les scène de combat son gore, les personnages déjantés (le tueur français adepte des vins de grandes cuvées, le major totalement déjantés, etc...).

Carlos Ezquerra a dans cette mini un trait proche de celui de Darrick Robertson en un peu moins rond et gras mais sinon, on y retrouve des similitudes. Le co-créateur de Judge Dredd est très à l’aise dans l’univers d’Ennis, assez proche de ce qu’il a pu dessiner pour le flic du futur ou d’autres séries pour 2000 AD. C’est ultra-carré, ça a un petit côté sale qui colle à merveille à l’intrigue, les personnages sont par contre un peu trop monoface mais sinon, c’est vraiment du lourd.

Mon avis : Bloody Mary est une petite mini sans prétention qui se lit très bien même encore maintenant et même si ce n’est pas le meilleur d’Ennis, c’est loin d’être son plus mauvais boulot.
A noter qu’il existe une seconde mini qui est inédite en VF.

Parution française dans Bloody Mary : Mère patrie aux éditions Le Téméraire.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 782 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/