Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Marvel Mega HS #18 : Gouffre d’Infini (1 / 2)


vendredi 19 septembre 2003
L'avis de Stefff56


Thanos et Jim Starlin, c’est une vieille histoire d’amour !
Tout commence lorsque l’artiste crée le personnage de Thanos dans les années 70 alors qu’il débute son travail de scénariste sur Iron Man (dans le #55). S’en suivra une suite de longues sagas : Infinity Gauntlet, Infinity War, et Infinity Crusade. Autant d’histoires qui par leur épisme et leurs thèmes romantiques (Thanos amoureux de la Mort, quelle figure !) ont contribué à développer le personnage de Thanos, cet extra-terrestre lancé dans une quête épouvantable : la destruction de l’Univers !

(JPEG)

Mais comme tout vilain Marvellien réussi, Thanos a de nombreuses facettes, et ce serait une erreur de le considérer comme un simple criminel. Tout à la fois effrayant, despote, cynique et amoureux, la créature n’a pas fini de nous dévoiler les aspects de sa personnalité.

Justement, Jim Starlin a dernièrement décidé de nous conter une aventure supplémentaire. Comme les précédentes, cette histoire, le Gouffre d’Infini, prend dès le départ une ampleur cosmique. Différents héros vont s’unir pour lutter contre l’apparition d’un cube énergétique surpuissant menaçant l’univers entier. On apprend par ailleurs que Thanos est toujours en vie et, pire, que des clones expérimentaux du Titan se sont évadés. Coup du sort, ils vouent leur vie à un seul objectif : détruire l’univers !

Le sujet très space-opera est parfaitement traité par un Jim Starlin particulièrement en forme et capable de nous plonger très facilement dans son intrigue. Personnellement je n’ai jamais été friand des œuvres de l’artiste et je craignais un peu de me perdre dans l’ampleur du sujet. Sauf que le père Starlin introduit dès les premières cases un danger imminent avant de nous présenter les personnages centraux à travers moult flash-backs particulièrement appréciés par le néophyte que je suis des sagas cosmiques ! Adam Warlock nous sert de narrateur et dévoile peu à peu les recoins d’un scénario bien ficelé, d’autant que Starlin ménage bien les révélations pour attiser notre curiosité. Les héros vivent séparément et simultanément et les découvertes des uns éclairent celles des autres : une belle mécanique scénaristique.

Le style graphique de Starlin s’avère sans surprise un brin old-school. Toutefois, le trait est propre, sans faille, et les couleurs judicieuses m’ont séduit. Il faut dire que l’aspect cosmique d’une telle aventure se prête bien à l’étalage de couleurs.

Je regretterais juste un manque de sérieux dans l’adaptation française. La traduction « djeunz » m’a déplu, surtout lorsqu’on voit Wong tutoyer le Dr Strange, et quelques petites fautes parsèment le recueil (des « et » à la place de « est »). Marvel France nous avait habitué en général à mieux (oui, je sais sauf X-Treme X-Men et l’album consacré aux Défenseurs...). En somme, je suis bien surpris d’avoir apprécié ce comic : je m’attendais à une intrigue balourde et des dessins vieillots. Il n’en est rien, et j’attends maintenant la deuxième partie avec impatience !

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1579 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/