Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Locke & Key #06 : Alpha & Omega


lundi 7 juillet 2014
L'avis de Kab


(JPEG) Dodge a pris la place de Bode. Le plus jeune fils Locke n’est plus qu’un fantôme errant dans la maison. Dodge profite de son nouveau corps pour préparer son plan tout en douceur et finit par trouver tout ce qui lui manquait, le grand final est proche.

C’est aussi la fin de l’année scolaire pour les étudiants de Lovecraft. Tyler s’est renfermé sur lui-même depuis sa déception amoureuse et travaille avec son oncle sur une vieille voiture ainsi que sur la façon de faire des clés. Sa sœur a remis sa culpabilité et sa peur dans sa tête et lorsque Kavannaugh passe pour son film, elle se dévoile complètement parlant du problème d’alcoolisme de sa mère et que grâce à la clé de tête, elle a fait pareil mais d’une façon différente. Cette révélation bouleverse son ami qui se décide à un nouveau tatouage et à faire la paix avec son meilleur ami Jamal.

Rufus est dorénavant orphelin et doit se rendre dans une institution spécialisée mais avant cela, il est autorisé à dire au revoir à la famille Locke. Bode lui apparaît en tant que fantôme et lui explique ce qui s’est passé récemment et qu’il a besoin de lui. Rufus estime que la dernière fois qu’il a réfléchi, sa mère est morte et passe à l’action en tentant d’étouffer Dodge. Tyler l’arrête violemment et le jeune garçon est du coup placé dans un institut pour fous. Bien que vivant dans son monde, le jeune garçon montre une grande intelligence et parvient à s’évader malgré sa grande peur.

C’est le soir du bal de promo. Kinsey a mis une belle robe pour accompagner Jamal mais elle a peur. Son frère préfère réparer la voiture plutôt que d’y aller. Seule Nina s’endort sur son livre et comme toujours le fantôme de son fils lui apparaît. Elle se réveille et surprend Dodge dans le corps de Bode [1]. Elle lui interdit de sortir vu l’heure mais c’est son grand soir. Il utilise le pouvoir des ombres pour refaire boire Nina qui était sobre depuis un mois.
Dans le garage, Duncan parvient à convaincre son neveu de se rendre au bal et lui donne un t-shirt des plus horribles mais qui selon lui fonctionnera. À peine arrivé, Tyler retrouve son ex, Jordan. Elle brule sa robe très chère en signe de protestation et ensemble, ils finissent par faire l’amour. Le jeune Locke rentre ensuite chez lui avant de repartir à la grotte où vont se retrouver tous les étudiants mais il se fait agresser par les ombres.

Kinsey rentre à la maison avec ses amis et elle trouve sa mère étendue par terre ivre morte. Déçue que sa mère ait rechuté, même si ce n’est pas sa faute, Kinsey décide de partir à la grotte avec ses amis.

Dans la grotte, la fête bat son plein jusqu’à ce que Dodge arrive et mette son plan à exécution.

Et voilà, c’est fini. Six tomes sans aucune baisse de régime. J’ai pris un plaisir fou à suivre les aventures de la famille Locke, à voir leur chagrin, les voir grandir, voir les joies de Bode, trouver des clés avec des pouvoirs. Ce fut une belle aventure écrite par le très talentueux Joe Hill (qui tient de son père Stephen King). Ce dernier tome ne fait pas exception aux autres. Drame, révélations, action, morts, tout y est. J’ai frémi pour les personnages. J’ai été heureux de certains passages, un vrai plaisir de lecture comme je n’en avais pas eu depuis un moment. Je crois que ça doit dater du Starman de Robinson. Pour Joe Hill, les personnages semblent être le plus important. Le tome est épais et l’action et résolution de l’histoire ne se trouvent qu’à la fin car il prend son temps pour faire le point sur les personnages, montrer où ils en sont, leurs évolutions.

Tyler est celui qui a le plus grandi même s’il n’est pas le plus présent. Il se croit toujours responsable de la mort de son père mais il n’est plus violent ou autre sa rupture avec Jordan l’a fait grandir, il a décidé de faire quelque chose de constructif plutôt que de ruminer, il est devenu le patriarche de la famille mais pas que pour la protection physique.
Kinsey a elle aussi beaucoup évolué, elle a appris à s’accepter comme elle est. La parallèle avec l’alcoolisme de sa mère est très bien trouvé.
Nina aussi est devenue plus forte etremonte enfin la pente même si ça datait de bien avant la mort de son mari.
Bode n’a pas évolué ni trop boug, mais c’est voulu de la part de l’auteur. Joe Hill l’a écarté car il ne semblait pas vouloir toucher à la pureté et à l’innocence du jeune garçon.
Rufus est mon personnage préféré. Je reste déçu qu’Hill n’ait pas expliqué pourquoi la clé de tête ne fonctionnait pas avec lui mais ces derniers épisodes lui rendent hommage et montrent à quel point être diffèrent ne veut pas dire être inactif ou un boulet. Bien au contraire, le jeune garçon qui vit dans son monde fait preuve d’un véritable courage et sang-froid.

Voilà, c’est simple, Locke & Key est une série magnifiquement écrite qui mérite un achat obligatoire.

Surtout, aux dessins, on a la chance de voir un artiste comme Gabriel Rodriguez qui a su évoluer tout au long de la série. Le style cartoon du dessinateur est toujours là mais il s’est affiné. Il fait un poil moins grotesque. Les planches sont comme toujours sublimes, pleines d’arrière-plans, dynamiques, les personnages fantastiques toujours aussi bien dessinés. Un régal du début à la fin.

Mon avis : Vous l’aurez compris, Locke & Key est un must have indispensable.

[1] Oui je sais, c’est complexe, mais ça passe tout seul à la lecture

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 545 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/