Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

lundi 10 novembre 2014
par Soyouz

Interview Paris Comics Expo


Pour la troisième année consécutive, le Paris Comics Expo envahira l’espace Champerret le temps de deux jours, les 22 & 23 novembre 2014. Entretien avec Arno, de Pulp’s Comics, l’organisateur de ce festival ...

(PNG) Pourquoi vous êtes-vous lancé dans la création et la réalisation du festival ? Est-ce lié à votre activité de libraire ?

Oui, notre activité de libraire nous a conduits à nous rendre dans de nombreux salons et festivals en France et en Europe. Le manque de salon purement comics à Paris nous semblait évident et la grosse déception pour les visiteurs du Comic Con lié à Japan Expo nous a poussé à vouloir créer un événement lié aux comics et à l’univers des films de science-fiction.

Combien êtes-vous pour organiser ce festival ?

Nous sommes trois, plus deux attachées de presse, un community manager, un graphiste et un web designer.

Comment se finance un tel festival ?

Avec nos fonds propres, nous n’avons aucun financement extérieur.

Pourquoi avez-vous élargi ce festival à la science-fiction et pas l’avoir orienté uniquement autour des comic-books comme le laisse penser son nom ? (même si, à mon sens, la frontière n’est pas si éloignée).

Parce que nous voulions qu’il reflète l’univers de nos boutiques et que la plupart de nos clients lecteurs de comics sont aussi fans de cet univers. Et en effet, la frontière est bien mince. Les comics de Star Wars par exemple sont un univers complémentaire très riche et les nouvelles séries lancées par Marvel l’année prochaine vont renforcer encore plus ce mélange des univers.

Pourquoi avoir choisi l’espace Champerret ?

C’est un espace pratique pour lancer une convention et nous voulions rester à l’intérieur de Paris.

Comment avez-vous réussi à motiver les éditeurs ? Quand on regarde la liste, on peut noter quelques absents ...

Cela fait près de vingt ans que nous travaillons dans ce milieu et nous avons de très bonnes relations avec tous les éditeurs. Quelques absents mais vraiment très peu. Nous espérons pouvoir convaincre les derniers pour les prochaines éditions. Un salon représente aussi un coût important pour les éditeurs. Il est normal qu’ils privilégient les salons qui garantissent un retour sur l’effort engagé.

Vous semblez avoir un carnet d’adresses bien fourni, mais est-ce suffisant pour faire venir tous ces artistes ? Dans quelles mesures les éditeurs et les partenaires participent à leurs venues, aux choix des invités ?

Les éditeurs invitent directement les artistes qui ont du sens avec la sortie des albums de cette période.


(PNG)


(PNG)

Qui décide des thèmes des conférences et animations ?

Nous avons de nombreuses propositions et nous savons à qui faire confiance pour proposer des conférences de qualité. Nous donnons carte blanche aux éditeurs car là aussi, nous leur faisons confiance pour le choix des thèmes et des intervenants.

Avec l’annonce du retour du Paris Comic Con, prévue en octobre 2015, il n’y a pas de risque d’embouteillage sur la capitale pour ce qui est des conventions sur le sujet, à un mois d’intervalle de surcroit ?

Totalement, ce choix est une très mauvaise nouvelle pour nous. Il est totalement illusoire de penser que deux conventions sur le même thème (ou plutôt le même univers car les comics auront très certainement peu de place dans cette convention) puissent coexister. Les éditeurs et les fans vivant loin de Paris ne feront pas le déplacement à un mois d’intervalle. Cela n’a donc aucun sens mais les organisateurs ont leurs raisons. Nous avons été informés de leur décision depuis longtemps, ce qui est cordial mais cela ne diminue malheureusement pas les dommages et les problèmes de placer leur événement un mois avant le notre.

C’est la troisième année du festival, avec le recul, qu’est-ce qui ressort des deux précédentes éditions ? Quelle expérience en tirez-vous, ce que vous avez amélioré, les échecs, les réussites, ... ?

Le salon s’est développé de manière exponentielle en 3 éditions seulement et la première année nous semble déjà bien loin. Nous sommes très fiers que les éditeurs se soient déplacés dès la première année et nous tentons d’améliorer chaque année le salon en corrigeant les défauts des précédentes années. La salle de conférence est par exemple à l’opposé de la scène ou ont lieu de nombreuses animations comme le concours de cosplay. Les spectateurs des différentes conférences pourront donc mieux les apprécier car mieux isolés du bruit.

Quels sont vos objectifs avec ce festival ?

L’objectif est d’instaurer un vrai rendez vous autour des comics. Et même si l’année prochaine s’annonce compliquée en raison de l’arrivée de Reed (NdSoyouz : Reed Expositions, l’organisateur du Paris Comic Con 2015), les résultats, les retours et les commentaires de cette édition nous permettront d’organiser la suite.

Enfin, les questions traditionnelles sur France-Comics :
- Quelle question auriez-vous aimé qu’on vous pose ?
Le moment le plus surprenant ?

- Quelle question auriez-vous aimé que l’on ne vous pose pas ?

Pas vraiment d’idée de question non souhaitée ...

- Et quelles auraient été les réponses ?

Joe Benitez toujours plein d’entrain qui nous aide à démonter le salon le dimanche soir.

Encore merci à Arno pour avoir pris le temps de répondre à mes questions.
Plus d’informations sur le site du Paris Comics Expo : http://www.pariscomicsexpo.fr/

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1958 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/