Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Spider-Man #046


samedi 8 novembre 2003
L'avis de Stefff56


(JPEG) Amazing Spider-Man #50 (Straczynski & Romita Jr)

JM Straczynski est un roublard, cela se sent à la lecture de ce numéro !
Après un début en fanfare avec la saga Ezekiel/Morlun (qui m’avait enthousiasmée au point de me repencher sur la série), Stranczynski avait assuré des épisodes d’un bon niveau mais qui petit à petit diminuaient en intérêt.
Rappelons que Stranczynski a travaillé sur la série tv à succès Babylon 5 et par conséquent maîtrise bien les ficelles qui permettent de relancer la curiosité du lecteur : dans Spider-Man, Straczynski nous a fait trépigner à attendre que Peter et Mary-Jane se retrouvent face à face. Peu à peu, c’est l’histoire de ces 2 personnes qui prenait même le pas sur les aventures du Tisseur.
Et comme dans tout bon soap, il ne faut pas decevoir le public, au risque de le lasser : enfin ! Peter et MJ vont discuter de leur séparation. Pas tranquillement d’ailleurs, puisque cette discussion va être parasitée par un combat contre des terroristes qui veulent la peau du Docteur Fatalis. En guest-star : Captain America venu filer un coup de main à notre Monte-en-l’air préféré. Mais rien à faire, ce qui nous intéresse, c’est nos deux tourtereaux et leur avenir.
Un moment fort que cette discussion, vraiment poignante, nous montrant d’un côté, un homme au bord du gouffre (jouant les héros pour se donner une raison d’exister) et qui serait prêt à tout pour reconquérir sa dulcinée, et de l’autre une jeune femme perdue et indécise. Straczynski nous a promis cette situation depuis des mois, les ficelles sont éprouvées, les dialogues mille fois entendus et pourtant, allez comprendre, cela fonctionne, ces personnages de papier prennent vie, la magie opére.
Alliant humour et émotion, discussion et action, Straczynski nous concocte une épisode fort et qui va bouleverser la vie de Peter dans les mois à venir, sans aucun doute.


Peter Parker : Spider-Man #42 (Wells & Herrera)

Herrera copie allègrement Humberto Ramos avec un style inspiré du manga : ça ne plaît pas à tout le monde ! Personnellement je trouve la lisibilité brouillonne et les visages beaucoup trop déformés même s’il y a de bonnes petites idées pour dynamiser l’image (cadrage et entourage)
Si l’on passe outre à ces problèmes, Wells raconte une sempiternelle attaque de banque par HydroMan et le Shocker, un énième affrontement entre le duo et Spidey, avec une indispensable victoire du Tisseur. Classique, bien trop classique malheureusement pour capter l’attention du lecteur.
Et même les bons mots dispersés dans les dialogues tombent à plat et sonnent faux, un peu comme si Wells voulait nous montrer qu’il sait écrire des dialogues cools. Peine perdue, il ferait mieux d’imaginer une histoire originale et surprenante.

Venom #2 (Way & Herrera)
A nouveau Herrera aux dessins ! Décidément voilà un artiste bien présent dans ce magazine depuis le mois dernier.
Au bout de 2 numéros, Venom se présente sous la forme d’un aimable décalquage du film The Thing du maître John Carpenter. Way reprend des idées du film (le chien dans le chenil par ex.), l’ambiance (où est la créature ?). Les amateurs de John Carpenter se demanderont certainement où s’arrête l’hommage et où commence la copie. Mais on ne peut que faire le constat suivant : l’idée correspond bien au symbiote Venom.
Reste que Way aurait tout intérêt à se défaire au plus vite de ces inspirations (surtout si évidentes !) pour développer une intrigue orignale... sous peine de rapidement lasser le lecteur averti !

Spider-Girl #35 (DeFalco & Olliffe)

DeFalco et Olliffe continuent de nous proposer des intrigues vieillotes, fortement inspirées des anciennes aventures de Spidey.
Ca n’est pas désagréable, ça a un certain charme désuet, et je pense que c’est ce dernier point qu’apprécient les fans.
Pour ma part, j’aimerais y trouver des idées neuves et originales, mais est-ce que c’est cela qu’attendent les amateurs de May Parker ?
Un point curieux : si j’ai bien tout suivi, cette série se déroule dans un futur alternatif de l’univers Marvel (rappelons que Spider-Girl est la fille de Peter Parker alias Spider-Man). Dans ce cas, pourquoi les décors, les looks et les véhicules semblent si dépassés ?

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1161 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/