Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Top Cow Universe #11


mercredi 28 janvier 2004
L'avis de Christophe Colin


Par Christophe Colin et Stefff56

Avec dans ce numéro la suite et fin de "Serment de Sang", le crossover Top Cow/Semic, la suite de Witchblade et le dernier épisode de la 1ère mini série Butcher Knight.

(JPEG) Serment de Sang (Lofficier & Roux)

Sara Pezzini, Phénix et Sibilla sont opposées à Gilles de Rai, l’ancien compagnon de Jeanne d’Arc et à la démoniaque Reine Mauve. Stéphane Roux et Jean Marc Lofficier nous tissent un bon épisode, insistant sur les tribulations de Gilles de Rai pendant toute l’histoire humaine avec Whitechapel et les camps de la mort de la 2nde guerre mondiale, et sa recherche désespérée de son âme soeur, la pucelle d’Orléans.
Jean-Marc Lofficier termine en fanfare ce crossover américano-français : nos 3 héroïnes se retrouvent ensemble et en forme(s) ! Mieux, son utilisation de l’histoire de France donne envie d’en lire plus, et l’on se retrouve frustré car l’histoire est bien courte.
Aux dessins, le dessin de Stéphane Roux est correct, mais s’avère pour ma part décevant. Son style est bien plus éclatant sur ses pin-up que sur un épisode complet, où j’ai parfois le sentiment que les planches sont bâclées : peu de détails et proportions parfois limites. Dommage.
Si l’essai est intéressant, les auteurs ne parviennent malheureusement pas à se hisser à la hauteur d’un Spawn Simonie, qui reste toujours à mon sens le meilleur travail français avec des personnages américains !

Witchblade #64 (Wohl & Manapul & Gomez)

La nouvelle Magdalena affronte un jeune magicien, lointain cousin d’Harry Potter et Sara fait partie des spectateurs. Tiens, je croyais pourtant lire ses aventures...
Manapul s’imprègne peu à peu du style de Top Cow, avec des bimbos aux lèvres de collagène et aux seins siliconnés. Cette marque de fabrique de l’éditeur finit par devenir lassant, et c’est bien dommage car Manapul semble pouvoir faire bien mieux.

Butcher Knight #4 (Holland & Dwayne Turner)

Ouf ! Dernier épisode de cette mini-série. Lancelot, alias le Chevalier Boucher affronte Merlin sous les yeux de la sorcière Daria, et de Jenelle et Dolgen. La tentative de rattacher ces personnages à l’univers des Chevaliers de la Table Ronde n’a pas réussi à la rendre intéressante.
C’est fini, et l’on peut enfin souffler : cette série est certainement la plus mauvaise que l’on ait pu lire sous nos lattitudes ces derniers mois. Les dessins de Dwayne Turner sont brouillons. Pour rester poli, je dirais qu’ils reprennent tous les stéréotypes de l’éditeur (voir plus haut) en les parodiant : nanas aux formes improbables (qu’elles en deviennent laides), gros seins, petites tenues, etc. "...Vouloir trop plaire, c’est le désir des moches" disait le chanteur Renaud.
Le lecteur perd le fil rapidement d’une intrigue pourtant pas bien épaisse : brouillon, brassant des réfèrences qu’il ne maîtrise peut-être pas comme il le faudrait, Holland nous énerve.

(JPEG) En conclusion, ce numéro est valable pour la suite de Double Solitaire/Witchblade, et pas pour les deux autres séries Top Cow. J’avais lu les comics de ce studio avec Cyberforce et le crossover avec les Wild C.A.T.S, repris avec Titans grâce aux mini-séries Arcanum et Velocity, j’en avais depuis abandonné la lecture...

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1123 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/